L’écrasement d’une utopie en marche !

Ci-dessous quelques éléments de réflexion sur l’inadmissible réponse policière au questionnement sociétal que représente la ZAD de NDDL, et dont l’avenir était l’objet de négociations… un mot qui ne fait pas partie de la novlangue macronnienne….

Rassemblement en soutien devant la préfecture de Troyes, lundi 9 avril

Ce n’était même pas l’heure du laitier quand les 2 500 gendarmes ont débuté leur investissement de la Zone A Défendre (ZAD*) de Notre Dame Des Landes (NDDL) en Loire-Atlantique. L’Objectif : “déloger les Zadistes” (occupants) installés sur les terres détenues par Aéroport du Grand-Ouest (AGO) filiale de Vinci et le Département. Terres aujourd’hui revendiquées par ceux qui les ont concédés facilement lorsque le projet de construction d’un aéroport a été réactivé par Jean Claude Gayssot, Ministre communiste de l’équipement, des transports et du logement du Gouvernement de Lionel Jospin, en 2000, comme expliqué dans l’article du Figaro lisible en cliquant sur la photo extraite de l’article de ce journal.

Le 17 janvier dernier, dans son annonce d’abandon du projet, le Premier Ministre d’Emmanuel Macron, Edouard Philippe, n’a pas hésité à amener une pression inutile en appelant les “squatteurs” dans la “zone de non-droit” de la ZAD à quitter les lieux d’eux-mêmes avant le printemps, comme mentionné dans cet article du Monde.

Cliquez sur l’image pour en savoir plus

Nous connaissons ce Gouvernement pour sa capacité de négocier ses décisions prises. Aucune voix dissonante ne doit entraver les attentions du Président des riches. Se montrer opposants du “Monarque” expose à son courroux. Le 22 février, les résistants au projet d’enfouissement des déchets nucléaires à Bure en ont fait les frais en subissant l’intervention musclée de la gendarmerie tôt le matin, aussi (Cliquez sur l’image pour en savoir plus). Il est vrai que le Secrétaire d’Etat à la transition écologique, Sébastien Lecornu, devait se rendre dans la Meuse, le lendemain.

L’ex-socialiste Gérard Collomb, aujourd’hui Ministre de l’Intérieur, ne semble plus trop savoir ce qu’est la persécution. Son père, syndicaliste de la métallurgie, a dû le protéger des turbulences des oppressions.

La “méthode Gérard Collomb” est de “discréditer les opposants” pour employer la force. Il est vrai que des résistants mettent aussi des bâtons dans les roues aux 4 projets (La liaison Autoroutière Lyon-Clermont-Ferrand, le village Center-Parcs à Roybon, la Prison de St Bonnet sous les Oules et la Ligne Grande Vitesse Lyon-Turin avec son tunnel sous les Alpes) du Grand-Lyon qu’il a présidé durant 16 belles années. Combien les promoteurs risquent de perdre dans ces abandons de Grands Projets Imposés et Inutiles (GPII) ?

Les “Zadistes” sont loin d’être des fanatiques souvent décrits comme violents, irresponsables et irrespectueux des biens d’autrui tout comme des règles communes. S’ils sont “dérangeants” ils sont souvent décrits comme des dangers pour que les gens s’en méfient, les repoussent, les condamnent avant . . . de les rejeter l’amalgame de l’incompréhension.

Il faut que des “courageux” osent les décrire  dans leurs diversités et leurs volontés de construire un autre monde que celui que le néolibéralisme égare dans l’obscur trou de l’asservissement.

Libres ! Ils le restent.

*ZAD : administrativement “Zone d’Aménagement Différé”

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *