Sauvons la forêt de Hambach

A l’heure où la Marche intersyndicale pour la forêt traverse notre département, au moment où les nucléocrates évacuent le bois Lejuc, manifestons notre solidarité pour une autre forêt menacée : Hambach en Allemagne !

Située tout près d’Aix-La-Chapelle, dans l’État de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, la forêt de Hambach est l’une des forêts les plus anciennes d’Allemagne : elle est vieille de 12 000 ans. Elle est toutefois menacée par une mine de charbon qui la borde depuis 1978 et la ronge toujours un peu plus. Le 13 septembre derniers, des militants écologistes y ont été expulsés de force pour commencer à raser le territoire et débuter l’agrandissement de la plus grande mine à ciel ouvert d’Europe.

Le combat de ces activistes environnementaux a pourtant été de longue haleine pour tenter de défendre les 200 hectares restant de la forêt, qui comptait 4 100 hectares avant l’arrivée de la mine. Pendant six ans, ils ont occupé les lieux pour empêcher le groupe de production d’électricité RWE d’abattre les arbres. Mais après des années de tolérance, la police allemande a choisi l’expulsion par la force, en tenue anti-émeute.

Et ce fut le drame, comme à Sivens. Le 19 septembre, pendant l’évacuation par la police allemande, Steffen M; meurt en tombant d’un arbre !

On peut lire sur Reporterre : “Un épais silence règne ce jeudi dans la Zad de la forêt de Hambach. Des bougies et des branches de fougère ont été déposées au pied des cabanes perchées dans les arbres du secteur Beech Town, là où Steffen M. a perdu la vie après avoir chuté d’un pont suspendu à 14 mètres de hauteur. Des petits groupes viennent s’y recueillir. « Allumez vos bougies, chantez ! est-il écrit sur un petit panneau de bois posé au sol. Montrez-lui qu’ici, personne n’abandonne ! »

La forêt était devenue un symbole de résistance face à la production d’énergies fossiles. En effet, celles-ci reste une source importante de production d’électricité, d’autant plus depuis que l’Allemagne a décidé en 2011 de sortir du nucléaire à partir de 2022, rappelle Le Monde. Le prochain agrandissement de la mine reste prévu pour le 1er octobre 2018 et il pourrait bien s’agir du dernier.

Mobilisation ce samedi 6 octobre !

C’est loin, certes, mais vous pouvez toujours suivre l’actualité de cette lutte et témoigner de votre solidarité en allant sur leur site (clic sur le logo)Vous pouvez aussi signer la pétition (en anglais) initiée par Greenpeace pour exiger des autorités allemandes, locales et nationales, l’arrêt de ce massacre…

Une raison de plus de vous convaincre : malgré ses engagements sur le climat, la Caisse de dépôts et consignation a investi dans RWE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *