26 mai : communiqué unitaire

On revient de Paris, des courbatures plein les jambes mais un espoir fou plein la tête. La convergence des luttes à laquelle nous avons tant travaillé se construit enfin… Pour entamer cette nouvelle bataille, le communiqué unitaire du 4 mai 2018

Plusieurs organisations syndicales, associatives et politiques se sont réunies ce jeudi 3 mai, en vue d’échanger sur la situation dans le pays.

Elles travaillent à une “marée populaire” pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité partout en France le samedi 26 mai.

Ces organisation se donnent jusqu’au 16 mai pour élargir ce cadre, réunir leurs instances et lancer définitivement ce grand rendez-vous citoyen..”

Les organisations présentes : CGT, Union Solidaires, SNESUP FSU, Syndicat de la Magistrature, Attac, fondation Copernic, Femmes Egalité, Convergence pour les services publics, groupe parlementaire France Insoumise, Ensemble, NPA, PCF, PCOF, PG, Reso, collectif Fête à Macron le 5 mai.

A Chaumont aussi, faisons la fête à Macron !

La mobilisation du 5 mai voit fleurir des “échos” un peu partout dans le pays et Chaumont aura le sien, permettant de se mobiliser localement pour celles et ceux qui ne feront pas le déplacement.

“ Associons les colères et les revendications le temps d’une kermesse engagée et festive symbolique qui marquera la fin de la première année du quinquennat d’Emmanuel Macron. Lui dire « Stop » et lui démontrer encore une fois qu’il a face à lui une vraie opposition populaire dont il devra tôt ou tard entendre les revendications.”

Le programme de l’animation locale au Boulingrin

“Nous ferons la fête à Macron au square Boulingrin de Chaumont de 14h à 17h.
Les démarches administratives ont été faites, nous avons l’autorisation.

Au programme des festivités :
Venez avec votre tenue de travail et vos revendications sur une pancarte ou venez déguisé-e avec une pancarte … attirons l’attention !!!
il y aura une sono, chacun pourra prendre la parole, ou faire un slam, ou chanter… expression libre à toutes et tous !
il y aura un chamboule tout spécial gouvernement, une pêche aux “connards”
et on fera une pétanque si vous emmenez vos boules !!!
Nous ferons la vente de gâteaux faits maison (vous pouvez emmener le v^tre) et de jus de pomme artisanal.
Toute aide à la préparation/rangement sera bienvenue!

Alors à samedi! Merci de faire tourner dans vos réseaux.

Vous aussi rejoignez la marche du 5 mai pour dire « Stop Macron » !

Ci-dessous l’appel national de la France Insoumise pour la fête à Macron !

Le 5 mai prochain, la France insoumise sera présente en nombre à Paris pour dire « stop Macron ! » aux côtés des nombreux·ses opposant·e·s qui auront répondu à l’appel du collectif de la Bourse du Travail initié début avril. De toutes les régions de France, des insoumis·es vont rejoindre la marche prévue au départ de la place de l’Opéra à 14h.

Pour ce faire, une centaine de cars sont déjà programmés ou en cours de préparation pour rejoindre la capitale le 5 mai. Une organisation d’ampleur qui ne doit qu’au travail de préparation des groupes d’action qui, localement et de façon auto-organisée, ont permis de proposer des départs depuis l’ensemble du territoire. Lorsque cela n’était pas possible et pour que chacune et chacun puissent participer à cet événement de très nombreux covoiturages sont également prévus ainsi que plusieurs départs groupés par train.

Vous aussi, participez à la marche « Stop Macron ! » en rejoignant l’un des moyens de transportproposé sur la plateforme de la France insoumise. Celle-ci vous permet de choisir un départ proche de chez vous en cliquant sur l’icône présente dans votre secteur (train, car ou covoiturage). En cliquant ensuite sur le lien qui apparaît il suffit de prendre contact avec les organisateurs·rices et de prendre connaissance de toutes les informations nécessaires pour votre voyage.

Pour être le plus nombreux possible et faire sa « fête à Macron » comme il se doit, n’hésitez pas à rejoindre les places encore disponibles jusqu’au 3 mai prochain en choisissant votre trajet sur la carte ci-dessous.

Faisons la fête à Macron : au départ de l’Aube…

On organise un car pour participer à la manifestation du 5 mai.

Clic pour voir le plan

 Départ de Troyes à 9 heures sur le Parc des Expositions : on a avancé l’horaire d’une heure pour pouvoir participer au pique-niue animations au Louvre ! 

RENDEZ-VOUS À 8 H 30 : SOYEZ À L’HEURE !

 

 

Clic pour voir le plan

Un arrêt à Romilly à 9 h 40

devant la bibiliothèque François Mitterand.

 

 

Co-voiturage à Bar sur Aube : rendez-vous 8h 00 place du Jard

Retour : on partira de Paris vers 18 h 30(Arrivée prévue à Troyes : 21 h30)

 

Prix par personne : 15

(Si c’est trop pour vous, vous pouvez ne payer que 10 €. Si c’est encore trop, envoyez-nous un petit mail, on va trouver une solution)…

De toute façon, on y va tous-tes !

(Si vous voulez et pouvez, tarif de solidarité de 20 € pour permettre à toutes et tous de participer !)

Le règlement se fait par chèque à l’ordre de l’AFPG. (Les lois de contrôle devenant de plus en plus strictes, on ne pourra accepter que des paiements par chèque : si vous ne pouvez pas, rapprochez vous d’un autre participant qui pourra faire un chèque pour plusieurs. Merci…)

Pensez à emmener votre pique-nique !

On n’est pas des champions de l’informatique … Alors si vous venez à plusieurs, remplissez un formulaire par personne… Merci !

LE CAR EST COMPLET !

 

Si vous souhaitez un renseignement  : aube.lafetamacron@gmail.com

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Notre Dame des Landes : Appel à rassemblements et actions de protestation.

Pour cette action, un covoiturage est organisé. Contacter le 06 31 54 52 36‬

La zad résiste toujours alors qu’elle est cet après-midi encore attaquée sur plusieurs points, avec plusieurs nouvelles destructions de maisons. Les expulsions ont repris en plein pique-nique avec des centaines de personnes de tous âges. Les attaques de la police ont fait de nombreux blessés. Appel à rassemblements et actions de protestation partout ce soir et grands rendez-vous ce week-end à Nantes et sur la zad :  samedi 14 – manifestation contre les expulsions de la zad à Nantes – rendez-vous 16h30 place du cirque  dimanche 15 – convergence sur la zad le dimanche pour répondre sur le terrain à l’opération d’expulsion – plus d’infos à venir prochainement. //// pour rappel sur les derniers faits d’hier mercredi après-midi : Alors qu’un pique-nique rassemblait ce midi des centaines de personnes venus de toutes la région sur le “camp des cheveux blancs”, les gendarmes ont violemment gazé et envoyé des grenades sur la foule joyeuse et multi-générationnelle réunie sous le soleil au son de la musique. De nombreux blessés sont à compter sur des personnes de tous âges. Simultanément, ils sont en train de se déployer en nombre impressionant et d’attaquer deux nouvelles zones : d’une part autour du lieu d’habitation “la Grée”, maison historique de la zad, et d’autre part aux alentours du carrefour de la Saulce, entouré de nombreux habitats.

L’écrasement d’une utopie en marche !

Ci-dessous quelques éléments de réflexion sur l’inadmissible réponse policière au questionnement sociétal que représente la ZAD de NDDL, et dont l’avenir était l’objet de négociations… un mot qui ne fait pas partie de la novlangue macronnienne….

Rassemblement en soutien devant la préfecture de Troyes, lundi 9 avril

Ce n’était même pas l’heure du laitier quand les 2 500 gendarmes ont débuté leur investissement de la Zone A Défendre (ZAD*) de Notre Dame Des Landes (NDDL) en Loire-Atlantique. L’Objectif : “déloger les Zadistes” (occupants) installés sur les terres détenues par Aéroport du Grand-Ouest (AGO) filiale de Vinci et le Département. Terres aujourd’hui revendiquées par ceux qui les ont concédés facilement lorsque le projet de construction d’un aéroport a été réactivé par Jean Claude Gayssot, Ministre communiste de l’équipement, des transports et du logement du Gouvernement de Lionel Jospin, en 2000, comme expliqué dans l’article du Figaro lisible en cliquant sur la photo extraite de l’article de ce journal.

Le 17 janvier dernier, dans son annonce d’abandon du projet, le Premier Ministre d’Emmanuel Macron, Edouard Philippe, n’a pas hésité à amener une pression inutile en appelant les “squatteurs” dans la “zone de non-droit” de la ZAD à quitter les lieux d’eux-mêmes avant le printemps, comme mentionné dans cet article du Monde.

Cliquez sur l’image pour en savoir plus

Nous connaissons ce Gouvernement pour sa capacité de négocier ses décisions prises. Aucune voix dissonante ne doit entraver les attentions du Président des riches. Se montrer opposants du “Monarque” expose à son courroux. Le 22 février, les résistants au projet d’enfouissement des déchets nucléaires à Bure en ont fait les frais en subissant l’intervention musclée de la gendarmerie tôt le matin, aussi (Cliquez sur l’image pour en savoir plus). Il est vrai que le Secrétaire d’Etat à la transition écologique, Sébastien Lecornu, devait se rendre dans la Meuse, le lendemain.

L’ex-socialiste Gérard Collomb, aujourd’hui Ministre de l’Intérieur, ne semble plus trop savoir ce qu’est la persécution. Son père, syndicaliste de la métallurgie, a dû le protéger des turbulences des oppressions.

La “méthode Gérard Collomb” est de “discréditer les opposants” pour employer la force. Il est vrai que des résistants mettent aussi des bâtons dans les roues aux 4 projets (La liaison Autoroutière Lyon-Clermont-Ferrand, le village Center-Parcs à Roybon, la Prison de St Bonnet sous les Oules et la Ligne Grande Vitesse Lyon-Turin avec son tunnel sous les Alpes) du Grand-Lyon qu’il a présidé durant 16 belles années. Combien les promoteurs risquent de perdre dans ces abandons de Grands Projets Imposés et Inutiles (GPII) ?

Les “Zadistes” sont loin d’être des fanatiques souvent décrits comme violents, irresponsables et irrespectueux des biens d’autrui tout comme des règles communes. S’ils sont “dérangeants” ils sont souvent décrits comme des dangers pour que les gens s’en méfient, les repoussent, les condamnent avant . . . de les rejeter l’amalgame de l’incompréhension.

Il faut que des “courageux” osent les décrire  dans leurs diversités et leurs volontés de construire un autre monde que celui que le néolibéralisme égare dans l’obscur trou de l’asservissement.

Libres ! Ils le restent.

*ZAD : administrativement “Zone d’Aménagement Différé”

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Faisons souffler un vent d’insoumission, stoppons Macron !

Texte adopté à l’unanimité de l’assemblée représentative du samedi 7 avril

Nous, membres de la première assemblée représentative de la France insoumise, apportons notre plein soutien à la grève des cheminots et des cheminots contre la réforme du gouvernement. La bataille du rail est une bataille d’intérêt général, écologique et sociale. Nous nous y engageons avec force.

Au cours des semaines qui viennent, nous mèneront cet engagement, notamment en amplifiant les collectes de solidarité avec les grévistes et en organisant des actions d’unité entre les usagers et les salariés.

Nous soutenons l’organisation de marches et initiatives locales le 14 avril en respectant leur nature

– avec les organisations syndicales, associatives et politiques, comme d’ores et déjà initiées à Marseille ;

– avec les étudiant-e-s à Montpellier ;

– sous d’autres formes à Nantes et à Lille.

Elles doivent permettre que se fédèrent dans l’action les cheminots, les étudiants, les lycéens, les retraités, les chômeurs, les salariés du public comme du privé et tous les citoyennes et citoyens.

Nous soutenons fortement la journée de grève interprofessionnelle du 19 avril et nous serons présents au défilé annuel des organisations syndicales du 1er mai.

Enfin, nous répondons favorablement à l’appel lancé le 4 avril à la Bourse du travail en faveur d’une marche nationale à Paris le samedi 5 mai pour stopper Macron. Nous invitons l’ensemble des insoumises et des insoumis à s’impliquer notamment dans les comités d’action pour la préparer.