Cachez ces violences que nous ne saurions voir !

A cette question douloureuse par les temps qui courent aux Etats-Unis, en colère légitime après l’assassinat d’un citoyen noir par un flic blanc (et on ne regrettera jamais assez d’avoir à utiliser une telle antinomie pour parler d’une nation qui se pose en parangon de la démocratie occidentale, ce ne sont pas nos deux députés LR aubois qui seront en mesure de répondre ! Tartuffes…

En effet, en plein déconfinement, et alors que les 55 jours de confinement ont provoqué un déchaînement de violences policières et de vexations, un groupe de 29 députés, emmenés par le député Eric Ciotti  vient de déposer le 26 mai 2020 une proposition de loi scélérate visant à interdire la publication des photos des forces de l’ordre dans les médias. Cliquez sur l’image pour lire cette proposition inspirée des thèses du syndicat d’extême-drotie Alliance !

V. Bazin-Malgras
G. Menuel

Dans cette bande plus préoccupée de cacher les problèmes que de leur apporter des solutions, se distinguent les deux députés LR de l’Aube, Véronique Bazin-Malgras et Gérard Menuel. A l’évidence, les événements de cette dernière année dans le département justifiait un tel recours !

Bon, on n’aurait jamais su de quoi était mort George Floyd (on n’aurait peut-être même pas su qu’il était mort), et on aurait continué à fermer les yeux (non, on n’en aurait plus besoin, puisque personne ne nous en parlerait) sur les violences policières qui déshonorent chaque jour un peu plus le caractère républicain de l’institution policière…

A preuve cette photo, assez problématique pour que les journaux mainstream prennent la peine de vérifier l’information. Elle est extraite d’une vidéo filmée dans le 20ème arrondissement de Paris, et son authenticité ne fait malheureusement aucun doute. Le lecteur trouvera par exemple une confirmation des faits sur 20minutes.fr

Même technique, même distribution des rôles… Alors la paille, quand on est aveuglé par une telle poutre de conformisme crasse et de démagogie pétainiste ?

Une proposition de loi de la France Insoumise

Cédric Chouviat, chauffeur livreur, est mort suite à une interpellation en marge d’un banal contrôle routier, le 5 janvier 2020. Son nom vient s’ajouter à la macabre liste des personnes décédées suite à des interpellations policières. Est en cause, dans chaque cas, l’usage de deux techniques d’immobilisation potentiellement létales : le pliage ventral et le décubitus ventral. La France Insoumise propose donc une loi qui vise à interdire à toute personne exerçant des missions ou activités de sécurité de recourir aux techniques d’immobilisation qui auraient pour effet d’entraver les voies respiratoires ou pouvant mener à l’asphyxie, telles que le pliage et le plaquage ventral.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.