Des wagons du train Perpignan-Rungis bientôt détruits ?

A l’heure de la Convention citoyenne pour le climat, c’est une belle promesse de plus de la Macronie qui n’est pas tenue, sacrifiant l’environnement aux intérêts à court terme du lobby routier.

Le gouvernement avait promis que le train roulerait à nouveau dès le 1er novembre. On ne l’a jamais vu sur les rails. Pire, selon l’UL CGT de Perpignan, 33 wagons frigorifiques de ce train devraient être envoyés à la casse ! D’a^rès le quotidien L’indépendant, c’est un cheminot de ce syndicat qui l’a découverte effectuant “une petite tournée de chantier post-Covid”. Le cheminot ajoute dans le même journal : Ça va être difficile de redémarrer avec 33 wagons en moins, déplore le cheminot perpignanais. Nous sommes opposés à cette destruction. On ne voit pas l’intérêt d’envoyer ces wagons à la casse alors qu’ils peuvent encore rouler plusieurs années. C’est d’autant plus dommage que le marché international de Rungis est d’accord pour continuer le fret en conventionnel, de quai à quai.”

On est bien sûr toujours sans nouvelle du secrétariat d’état aux transports !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.