L'Aube Insoumise

Notre démarche

Nous irons donc dans chaque quartier, dans chaque commune, demander aux habitants de participer à la construction du programme lors de porte-à-porte et de réunions publiques. Nous agirons avec eux sans attendre les élections pour améliorer la vie dans leur quartier.
Le pouvoir appartient au peuple. Nous ne supportons plus qu’une part croissante de citoyens choisisse l’abstention. Nous considérons que cette abstention est compréhensible, parce que les politiciens au pouvoir n’ont cessé de mentir. Sarkozy, Hollande, Macron : tous ont fait de belles promesses et tous les ont trahies. Ils ont provoqué volontairement notre déception pour organiser avec elle notre abstention. C’est à dire notre impuissance.
Si nous lançons la démarche “Le peuple aux commandes !”, c’est parce que nous ne nous résignons pas à cette situation.
Nous pensons que le vote peut être l’arme d’une révolution citoyenne qui tourne la page des politiciens à l’ancienne, de la tambouille entre partis et des arrangements entre notables. Mais pour cela, il faut que nous retrouvions confiance dans notre propre capacité à changer les choses. Il faut que l’acte de voter soit de nouveau considéré pour ce qu’il est : un moyen de décider collectivement de l’avenir.
Certains se diront : « On ne peut rien faire dans notre ville, à quoi bon ? ». Nous pensons l’inverse. C’est justement parce que la commune est le premier échelon de la démocratie que nous pouvons tout changer. Et quoi de mieux pour s’en convaincre que de construire ensemble le programme que nous voulons ?
Nous n’avons pas peur d’être ambitieux pour notre ville. Nous pensons que nos communes peuvent être à la pointe pour relever le grand défi du changement climatique qui nous menace tous, femmes et hommes, riches ou pauvres, jeunes ou anciens. Face à ce péril mortel, nous devons tous agir au service du bien commun. Nos villages et nos villes peuvent aussi devenir un exemple en matière de démocratie en permettant une intervention constante des citoyens, et pas uniquement au moment des élections.
Mais nous pouvons faire bien plus encore. Créer de l’emploi en acceptant que la commune assume un rôle économique volontariste. Reprendre le contrôle public sur les biens communs comme l’eau. Étendre le domaine de la gratuité. Lutter contre la misère, la pauvreté et les inégalités. Faire plus pour nos anciens qui ont besoin de services dédiés et pour nos jeunes qui veulent étudier et travailler ici.
Nous pensons que tout cela est possible. Mais il y a une condition : que l’implication citoyenne soit telle qu’elle permette de balayer toutes les anciennes structures politiques et bureaucratiques. Que par notre vote, nous ouvrions une nouvelle voie pour nos villes : celle de la reprise en main de ses affaires par le peuple.
C’est cette démarche que nous voulons porter avec « Le peuple aux commandes ».

Clic sur l'image pour accéder aux outils

Municipales : La France insoumise,
outil au service de l’implication citoyenne

Communiqué de presse de La France insoumise.

En juin dernier, La France insoumise adoptait sa stratégie pour les élections municipales de mars 2020.

Dans un contexte de crise politique marqué par l’abstention et l’aspiration croissante du peuple à l’exercice de sa souveraineté, La France insoumise considère cette échéance électorale comme une nouvelle étape du processus de révolution citoyenne.

En vue de cette échéance, le mouvement œuvre à la fédération populaire de celles et ceux qui partagent un objectif : favoriser l’implication citoyenne du plus grand nombre pour relever les défis écologiques et sociaux auxquels nos communes sont confrontées.

C’est pourquoi, nous ne privilégions pas la constitution de listes de La France insoumise en tant que telles.

Nos chef·fes de file, proposé·es lors de nos Assemblées communales seront chargé·es, dès leur validation par le Comité électoral, d’organiser la mobilisation des insoumis·es en vue de co-construire les campagnes, leurs programmes et leurs listes. C’est ainsi que nous entendons restaurer la souveraineté des habitant·es et, en siégeant ensemble au conseil municipal, décider par nous-mêmes de ce qui est bon pour toutes et tous dans nos communes.

aubeinsoumise@gmail.com