Face aux fauteurs de haine et de trouble, la dignité républicaine…

Après les rodomontades d’un autre âge d’Edouard Philippe, et les propos scandaleux de Luc Ferry, la solution est dans la force du peuple, son nombre et sa détermination.

Il est temps de le crier à nouveau : “No pasaran”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *