La dérive autoritaire en marche !

Nous serons plus sévères que Jean-Muc Mélenchon qui écrit : “Pour la deuxième fois en un an, le gouvernement a recours à d’intenses restrictions de libertés pour juguler l’épidémie de Covid 19.pour déclarer plutôt que pour la deuxième fois en un an, le gouvernement se sert de l’épidémie de Covid 19 pour restreindre drastiquement nos libertés.

Voici ce que disait à ce sujet le président du groupe LFI à l’Assemblée hier mercredi 4 novembre.

En trois exemples

L’opposition vote deux amendements opposés au gouvernement. Le ministre sort de ses gonds et intime aux députés de sortir s’ils ne sont pas d’accord !

Sortir, alors que nous sommes là par la volonté du peuple et que nous ne sortirons que par la force des baïonnettes !

La proposition de loi déposée par le groupe LREM “Pour une sécurité globale” est un moyen pernicieux d’entraver toute documentation des violences policières, auquel ce gouvernement vient encore de faire recours contre la protestation légitime des lycéens.

Enfin, sur un mode moins dramatique mais tout aussi anxiogène pour la population, la France est la seule à exiger une attestation de déplacement pendant le confinement. Ainsi  la rubrique Checknews de Libération peut écrire : “Comme lors du premier confinement, l’Hexagone reste l’un des rares Etats à imposer une limite kilométrique de déplacement autour du domicile, avec l’Irlande. Et le seul, pour l’instant, à demander une attestation de sortie à ses citoyens.

Sur le fond, un document choc !

Le site L’Insoumission a donc publié un document qui retrace, étape par étape, cette mise en place d’une gouvernance autoritaire, qui, au-delà de bien plaire à notre président, est au coeur même du fonctionnement du modèle néo-libéral

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.