La parole se libère à la CAF de Troyes

Des agents de la Caisse d’Allocations Familiales de Troyes étaient en grève pendant une heure ce jeudi matin. Devant le siège, environ 50 personnes étaient réunies pour dire “stop” aux conditions de travail devenues inacceptables.

Selon les représentants CGT, depuis le changement de direction fin 2015, l’ambiance de travail n’est plus saine ni sereine, la pression du chiffre est plus forte et le mal-être du personnel se fait fortement ressentir. La méthode de management et le manque de personnel ne conviennent plus aux 140 agents.

Une première manifestation a eu lieu le 26 septembre et cette grève pourrait se reconduire une fois par mois.

Ce qui a poussé les employés à faire entendre leur voix : une lettre anonyme déposée au siège de la CAF de Troyes par le conjoint d’une agent en août, déclarant sa souffrance au travail. La parole se libère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *