Les grévistes de la faim meurent en Turquie !

Mustafa Kocak est mort des suites de la grève de la faim qu’il avait commencée le 3 juillet 2019 pour réclamer un procès équitable.

Il avait été accusé par un indicateur de police d’avoir fourni des armes aux deux militants qui avaient kidnappé le procureur d’Istanbul : cela s’était soldé par la mort du magistrat et de ses deux ravisseurs…

Dans des circonstances bien floues, Mustafa a été condamné sur les dires d’un indicateur dont le nom n’est toujours pas connu, et d’après le témoignage d’une personne qui a révélée par la suite avoir été torturée à cette fin.

Ci-dessous le tweet, avec les images poignantes de la mère de la victime, d’Ömer Faruk Gergerioğlu, défenseur des droits de l’homme pour la Turquie.

Mustafa n’est malheureusement pas le seul gréviste de la faim à devoir aller jusqu’au bout de son engagement pour la justice, en face d’un tyran sourd et aveugle. Pour une information plus détaillée, mais en anglais, lisez Story of Mustafa Koçak

Il y a quelques jours, nous vous avions parlé de la mort de Helin Bölek, chanteuse de Grup Yourm. Son compagnon de lutte, Ibrahim Gökçek, en est lui à 312 jours de jeûne, et son père lance un ultime cri !

« Le centre culturel où travaillent ces enfants a été maintes fois attaqué, ils ont été battus et leurs instruments cassés. Cette répression doit cesser et la justice doit prévaloir. Pour cela, les gens doivent faire pression sur le gouvernement: nous ne demandons pas justice seulement pour nos enfants, mais pour tout le monde. » Il a souligné que ni lui ni son fils n’attendaient rien de l’état, mais de la mobilisation de toutes et tous pour faire sortir les bourreaux de leur aveuglement.

Car, tout près du 23 avril, jour de la fête des enfants en Turquie, comment ne pas rappeler ce que disait Ibrahim en pensant à eux… Ils le rappellent dans un tweet d’une vidéo d’Ibahim, précédée de ces mots…

“Aujourd’hui, c’est le 23 avril, jour des enfants en Turquie,, mais c’est aussi un pays où les enfants sont assassinés, comme Berkin Evlan et Ceylan Önkol. Nos chansons sont pour eux, pour qu’ils vivent dans un monde lire. Ecoutez Ibrahim Gôlkçek.

Si vous n’avez pas le courage de suivre les liens, Berkin Evlan (15 ans) a été tué à Istanbul par une grenade lacrymogène tirée par la police, et Ceylan Önkol (12 ans) tuée par un obus depuis la gendarmerie, alors qu’elle faisait paître ses moutons.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.