Mélenchon s’envoie en l’air en classe affaire, la belle affaire !

Tous les médiocrates s’en sont donc donné à cœur joie pour dénoncer le fait que Mélenchon a voyagé en « classe affaires » pour se rendre à la Réunion. En revanche quasiment pas un n’a évoqué l’objet de ce voyage.
Autrement dit, pas un de ceux qui s’auto-proclament « journaliste politique » n’a parlé de politique sur ce sujet !

Sur France Info ils sont même allés jusqu’à interroger des manifestants hier jeudi pour leur poser la question de savoir ce qu’ils en pensaient.
Inévitablement, la question étant posée de façon très orientée, les réponses de ce micro-trottoir (qui est au grand reportage, ce que la dinette est à la grande cuisine) ont été dans le sens attendu.
Pourtant, quel est le problème ? Mélenchon a dit qu’il avait payé sa place et il a justifié par le fait qu’en raison de ses problèmes de dos, il ne tenait pas à débarquer complètement cassé.
Il ne dit donc rien d’autre que :

  1. oui il a les moyens de se payer la classe affaires pour un voyage de 11h aller et 11h retour,
  2. il n’allait pas en vacances, mais s’y rendait pour faire son job de député et de représentant politique dans un département en grandes difficultés.

Alors comme ça, selon les chiots de garde, puisqu’il défend le Peuple il devrait voyager en classe tourisme ?
Je ne crois pas, ça s’appelle juste de la démagogie.
Laissons cette façon de faire aux Fillon, Macron, Wauquiez, Pénicaud… qui font de la politique uniquement pour la défense des intérêts de leur classe sociale.

Mélenchon gagne correctement sa vie, Mélenchon a déclaré un patrimoine que ne possèdent pas beaucoup des gens pour qui il se bat, alors ça devrait lui interdire de militer pour les plus faibles et les plus défavorisés ?

Franchement, qu’est-ce qui est le plus utile aux sans voix, à ceux qui souffrent en silence, à ceux qui sont écrasés par le rouleau compresseur du capitalisme, de la finance et du cynisme de nos dirigeants ?
Que Mélenchon fasse des économies (pour son compte personnel puisqu’il paye son billet) ou bien qu’il fasse le travail parlementaire pour lequel il a été élu et qu’il mène les combats politiques dans l’intérêt général ?
Je sais pas vous, mais moi j’ai ma réponse et j’observe que ça n’est pas la même que celle des médias.

Ces « journalistes » nous offrent juste là une caricature de plus de leur conception de l’information politique, c’est à dire le degré zéro !

A demain dans l’bus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *