MICHELIN : Les Insoumis disent non à l’intimidation !

Les Insoumis devant Michelin

Les camarades de Lutte Ouvrière s’étaient vus refuser la possibilité de distribuer des tracts devant l’usine Michelin le 14 octobre.

Devant cet essai patronal d’entraver la parole politique de soutien aux salariés, surtout de la part d’une entreprise qui s’est gavée au CICE pour s’offrir le luxe de licencier et de fermer une usine, la France Insoumise, le PCF et Lutte ouvrière ont distribué conjointement devant les portes de l’usine ce mercredi 6 novembre.

Dans leur lutte contre les licenciements et la fermeture de l’usine de La Roche sur Son, les salariés ont tout le soutien de la France Insoumise. On peut ainsi lire dans Ouest-France du 7 octobre l’article suivant :

Inquiets quant à l’avenir du site Michelin à La Roche-sur-Yon, des salariés ont débrayé, vendredi 4 octobre
.Le groupe des Insoumis de La Roche-sur-Yon réagit : « Les Insoumis yonnais soutiennent les salariés de l’usine Michelin de La Roche-sur-Yon. Nous étions à leur côté lors de la grève du 4 octobre 2018, à l’appel de la CGT. Nous avons manifesté et affirmé notre solidarité dans cette lutte hélas prémonitoire. »
Sous la plume de Gorges Perron, le collectif tacle l’absence des « collectivités vendéennes et (de) leurs élus ». Le collectif appelle les Yonnais « à réagir pour sauvegarder l’emploi de leurs amis, de leurs parents, de leurs collègues salariés et ouvriers ». Pour la France insoumise, le groupe Michelin, « une fois de plus, vise à faire payer à ses salariés les dividendes de ses actionnaires ».

Une réflexion sur « MICHELIN : Les Insoumis disent non à l’intimidation ! »

  1. lutte ouvrière appellera t elle à la grève reconductible, à compter du 05/12, afin de stopper la spirale infernale du système en place ? j’en doute… à suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *