Néonécotinoides : unanimité des député-e-s aubois-e-s dans le camp des empoisonneurs !

LREM... On continue de ne pas vous protéger...

Bon, d’accord, l’Aube s’était déjà illustrée en voyant le député LREM Gregory Besson-Moreau bombardé rapporteur du projet de loi… Il fallait sauver le soldat betterave du vilain puceron vert qui lui donne la jaunisse (ah ces couleurs qui donnent tant de mal à nos adeptes de la violence économique et environnementale !)

Mais pourquoi tant de sucre ? Rassurez-vous, on oubliera pas d’en mettre un peu trop dans vos assiettes, de favoriser la publicité de produits nuisibles à la santé de vos enfants (Le Monde du 26 juin 2020), mais on va aussi en mettre dans vos SUV…

Car si la culture betteravière s’est affranchie des quotas, c’est pour une raison bien simple : le capitalisme vert est toujours plein de ressources, et Monsieur Besson Moreau n’en est pas à un lobby près. Ainsi apprend-on à la lecture du communiqué du Syndicat National d’apiculture du 28 août 2020 que “Membre du groupe d’études Modernisation des activités agricoles et structuration des filières, M. Grégory BESSON-MOREAU est l’auteur de la proposition de loi n°1958 du 31 mai 2019 visant à favoriser le développement du bioéthanol (1), qu’il était allé précédemment défendre à Bruxelles avec le commissaire européen à l’Agriculture, Phil HOGAN, en 2017 (2).

Et e communiqué de poursuivre : L'”orientation de l’UE en défaveur des agro-carburants pourrait expliquer l’ampleur du lobbying de la filière betteravière française… ainsi que le choix de Grégory BESSON-MOREAU en tant que rapporteur du projet de loi visant à ré-autoriser les insecticides tueurs d’abeilles.
La valorisation de la betterave à sucre pour remplir les réservoirs de nos véhicules s’avère très éloignée de la « souveraineté alimentaire » annoncée par Emmanuel MACRON à la suite de l’épidémie de Covid-19…

Oui, mais les castors ? vous avez voté contre les Républicains et le Rassemblement National pour un start-up nation qui rompe avec le passé ? Vraiment ?

Pour Marine Le Pen, c’est réglé : elle a voté pour le projet de loi…

Des candidats de 2017, seul Jean-Luc Mélenchon a voté contre…

C’était quoi, le vote UTILE ?

 

Lire :Marine Le Pen vote pour la mort des abeilles

LR ... L'opportunisme politique !

Touchante unanimité de notre personnel politique, les deux députés LR du département, Valérie Bazin-Malgras et Gérard Menuel, ont aussi approuvé le projet de loi…Vous y verrez une belle constance dans une politique agricole libérale, dévouée à la production à tout crin, et peu soucieuse de l’environnement…

Ce n’est pourtant pas ce que nous révèle la lecture du journal Le Parisien du 6 octobre 2020 : 13 députés LR qui dénonçaient l’impact sur les abeilles ont finalement voté «pour».

En effet, dans une tribune du journal Le Monde intitulée Il faut prévoir la création d’un véritable plan de sauvegarde des abeilles, un groupe de députés LR, dont nos deux compères aubois, craignaient que la disparition de l’abeille fasse courir le risque de perdre un acteur majeur de l’environnement et de la chaîne alimentaire… Il faut croire qu’à l’heure où les catastrophes du réchauffement climatique frappe le pays de plein fouet, ces préoccupations ne sont plus à l’ordre du jour !

Alors pour la planète et pour nos enfants...
... continuons à sauver les abeilles !

Cliquez sur la carte pour interpeller vos députés et agir sur les réseaux sociaux…

L’Aube Insoumise appelle en plus tous ses Groupes d’Action à organiser la protestation et la mobilisation contre cette mesure scandaleuse, attentatoire à la santé de nos concitoyen-ne-s et de la planète

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.