Non au grand débat !

Des Insoumis-e-s aubois ont rédigé la position collective suivante. La FI n’étant pas un mouvement, il est l’expression de certain-e-s d’entre eux, sans aucune remise en cause d’autres choix faits en fonction des situations locales.

Il n’est d’autre insoumission que de promouvoir l’intérêt général humain !

Aussi, cette fois-ci plus encore que d’autres, n’hésitez pas à commenter !

Insoumis-e-s dans l’Aube, nous ne participerons pas au grand débat national décidé par Emmanuel Macron. Cela fait deux mois que le peuple discute, propose et revendique… Poser que cette activité est nulle quand elle ne se déroule pas sous les ors du pouvoir est un premier signe de mépris.Dans le cadre de son programme L’Avenir en Commun, qui converge pour l’essentiel avec les revendications des gilets jaunes, la France Insoumise propose que le pouvoir soit rendu au peuple pour qu’il organise un vrai partage des richesses.Cela veut dire l’augmentation du pouvoir d’achat dans le cadre d’une société débarrassée de la compétition à outrance et du dumping planétaire, première condition à une transition écologique indispensable pour l’intérêt général humain.

Dans ce contexte, et au vu des sacrifices consentis par les Français en ces temps de répression, se contenter de hochets serait insulter la mémoire.

C’est pourquoi, contrairement au Rassemblement National, nous disons qu’il faut augmenter le SMIC.

C’est pourquoi, contrairement aux libéraux rose bleu vert, nous disons qu’aucun accord électoral ne mérite d’empoisonner la population, et qu’il faut interdire immédiatement le glyphosate.

C’est pourquoi, contrairement aux libre-échangistes qui transportent à tout va, au péril de la planète, des marchandises que l’on pourrait produire au plus près en donnant du travail à tous, nous disons qu’il faut un protectionnisme solidaire et dénoncer tous les traités de libre-échange (CETA, JEFTA, TAFTA)

C’est pourquoi nous continuerons le vrai débat, celui des ronds-points et des piquets de grève, celui des associations et des assemblées citoyennes, et ne participerons pas à cette énième mascarade d’un pouvoir aux abois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *