Non aux ouvertures des crèches et des écoles dans le département !

Devant le risque que les décisions précipitées du gouvernement font courir aux enfants et à la population en général, les groupes d’action de l’Aube insoumise lancent la pétition suivante :

Dans la situation à hauts risques que va être celle du déconfinement, il est plus urgent que jamais d’avoir comme premier souci celui de la santé des citoyen-ne-s de notre département.


A ce propos, la décision d’ouverture des crèches, maternelles et primaires, nous semble d’une inconcevable légèreté. Si l’on peut comprendre le souci des acteurs économiques devant les conséquences de la crise, on ne peut sacrifier la santé au nom de l’argent… surtout à penser que les conséquences sanitaires de ce déconfinement mal préparé, en outre d’être terrible sur le plan humain, perturberont lors d’une deuxième vague épidémique le système de production bien au-delà de ce que nous avons vécu jusqu’ici.


Dans notre département classé en vigilance rouge par les services du gouvernement,


        – comment accepter que l’on interdise les rassemblements de plus de dix personnes et que l’on mette une vingtaine de personnes (quinze enfants plus les personnels) dans une salle de quelques mètres carrés ?


        – comment accepter que les enfants, symboles d’avenir, deviennent des risques pour leur famille, leur entourage, leur voisinage ?


        – comment accepter cette injonction odieuse faite aux parents de devoir choisir entre aller travailler pour nourrir leurs enfants, ou priver leur famille de ressources en les gardant à la maison ?


Mesdames et Messieurs les Maires, vous avez été élus pour administrer votre commune dans le respect des biens et des personnes. Dans la note « Gestion de crise : le rôle du maire », consultable sur le site de la préfecture de l’Aube, on peut lire : « Même si le préfet prend la direction des opérations de secours, le maire a toujours pour mission de mettre en œuvre, sur le territoire de sa commune, les mesures de sauvegarde qui s’imposent (art L 2212-2 du Cgct), parmi lesquelles : l’alerte des populations, l’évacuation ou l’hébergement de personnes déplacées, le soutien matériel des populations. »


Au vu de ces dispositions, et vu le danger de contamination que représente l’ouverture des crèches et des écoles dans la situation sanitaire actuelle, 
NOUS VOUS DEMANDONS DE MAINTENIR LA FERMETURE DES ÉCOLES SUR LE TERRITOIRE DE VOTRE COMMUNE JUSQU’AUX VACANCES D’ÉTÉ.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.