Quand on n’a rien à dire…

… parce qu’on s’est muré dans l’isolement, on s’approprie sans vergogne la campagne des autres…

Au point de célébrer le succès du 18 mars à laquelle la Dépêche n’a pas appelé, et de voler le programme sur lequel on ne fait pas campagne…

L’affiche originale
Le rassemblement made in PCF

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puisque notre cher Equateur remet Lénine à l’ordre du jour avec l’élection de son nouveau président, il faut peut-être encore une fois lancer ce cri qui ne cesse d’être prémonitoire : “Lénine, réveille-toi ! Ils sont devenus fous !”

 

PS le lendemain : suite à la remarque justifiée d’un camarade, je précise que le nom du nouveau président équatorien, dont Jean-Luc Mélenchon a salué la victoire lors de son meeting de Chateauroux, est exactement Lenin Voltaire Moreno.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.