“Sommes-nous en démocratie ?”

Les impressions d’un insoumis qui s’est rendu au premier “grand débat” dans l’Aube, à Arcis, sur le thème de la démocratie.

Pour informations, vous pouvez consulter l’article de l’Est-éclair (édition réservée aux abonnés) ou bien regarder le reportage de Canal 32.

“Chers amis du groupe d’action.
Je suis donc allé à Arcis au 1er grand débat de l’Aube. J’y ai compté 5 rangs de 12 personnes.  Beaucoup de retraités, des élus, des syndicalistes et 6-8 gilets jaunes. Quelques jeunes, des journalistes…

J’ai apprécié l’animation faite au nom de l’association “Elu – citoyen”
Il y a unanimité à mains levées pour refuser la facture de location de la salle : cela devrait devait même être dénoncée dans la presse.
Vraiment tout le monde a pu s’exprimer.
Pour ma part j’avais sollicité d’y assister, pour me rendre compte de son intérêt  et pour y apporter une contribution, afin de ne pas laisser monopoliser la campagne des européennes

“Aquoibonite” ou autre avenir possible au “Je ne changerai pas de cap.”
La soumission à l’argent rend inhumain. Pour ceux qui ne se remettent pas en cause, c’est toujours de la faute des autres. La fin ne justifie pas les moyens. Répression – Dissuasion…
Quand une règle s’avère néfaste, il faut pouvoir la changer : Résister ou collaborer !!!
Légitimité de la violence d’état ?

 

En fin de rencontre, j’ai remis à Mr Charles Desguy mon tract corrigé du janvier. Cliquez sur la miniature pour le lire !

Solutions retenues par la presse : La reconnaissance du vote blanc, plus de proportionnelle, un vote obligatoire, une décentralisation législative (la France est le seul pays aussi hyper centralisé), évaluer l’efficacité d’une loi et éventuellement l’abroger. Développer la culture du consensus en France.

J’ajouterai d’abord la justice sociale, la présence des élus, une seule paye à temps complet, la révocation de ceux qui ne respectent pas leurs promesses, le comportement infantile (jusqu’où trop loin) de celui qui nous traite d’enfants, seuls droits du citoyen : voter et payer + pétitions, comment se faire écouter, reprendre l’ascendant ?

Constat d’impuissance (à l’insu de notre plein gré)… Les députés ne font que suivre les directives de leur parti et ne sont pas tenus aux résultats.

Alerter celui qui est dans la bonne commission.

Sans les Gilets Jaunes (les sans-culottes) on ne serait pas là aujourd’hui. On a retrouvé la sociabilité, le café du village d’autrefois. Je m’intéresse à la politique depuis. On est  client, lanceur d’alerte, l’état est sans étoile, il faut évaluer régulièrement nos élus. Quel impôt sert à quoi ? Même l’homme est marchandisé. La France est-elle souveraine (en Europe) ? Quelle est la part non traçable de la dette ?…

Pourvu que les futurs autres débats soient aussi productifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *