Soutien à Bure : créons des comités partout !

Le 20 septembre, dans sa folie pro-nucléaire, le pouvoir déclenchait une vaste opération de gendarmerie “musclée” à Bure contre la résistance au projet de poubelle nucléaire.

Si vous voulez apprendre ce qui s’est passé, et que vous n’avez pas vu sur BFM, cliquez sur l’image.

Le jour-même, des manifestants aubois affichaient leur soutien devant la préfecture.

Suite à ce premier mouvement, voici la réponse des militant(e)s de Bure.

Bonsoir à tous-tes!

Ça fait quatre jours que la tempête policiaire/judiciaire est passée avec ses grosses bottes, ses armes aux poings et son vol légal massif.
Le bilan matériel est en cours, il sera bientôt mis sur vmc.camp . PLus de 40 ordinateurs, une soixantaine de téléphone, la photocopieuse, des dossiers, tracts, fichiers de contact, etc, etc. Des dizaines de camarades sont dépouillés de leurs moyens d’expression – sans parler de “la lutte”.

Ici, nous prenons le temps de panser ce traumatisme… et ce sera sans doute très long. Passé l’effervescence de la journée, on n’en finit plus de vivre et revivre les scènes d’humiliation, on n’en finit plus d’entendre des bruits au petit matin et d’imaginer des portes qui s’ouvrent violemment. On pense très fort aux camarades allemands d’Indymedia Linksunten qui ont fait face à la même chose, très fort aux inculpé-e-s du procès de Valmy, à toutes celles et ceux qui ne peuvent plus dormir tranquille de peur que la police/justice défoncent la porte de leur vie pour les mater, ou les mettre en prison. On a peur, on est fragiles, c’est pas toujours facile de manger ou s’endormir serein-e-s, mais on va continuer :).

Parce que dans tout ça, il y a tout le “soutien” d’un peu partout. Ou plutôt tout le mouvement contre la poubelle et son monde qui se manifeste hors des endroits ciblés le 20 septembre. Des rassemblements dans plus de vingt villes, soirées de soutien, cantines, tractages sur les marchés, banderoles sur les périph’. Plusieurs comités de soutien qui se créent… Il n’y a pas de mots. Merci à nous.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.