Soutien aux salariés de la SCIAE de Dienville

                                 

S’ils se laissent faire, les salariés de la SCIAE à Dienville seront, comme leurs malheureux camarades d’Allia à La Villeneuve, victimes des stratégies financières de groupes européens qui n’ont que le profit et la rente des actionnaires dans la poche.

Comment expliquer la nécessité de vendre une entité rentable alors que le groupe vient de prendre le contrôle d’une autre entreprise aux Pays Bas ? Si vous lisez l’allemand, c’est ici.

La désinvolture des patrons européens sera encore facilitée par les ordonnances, qui vont justement permettre aux grands groupes de jouer aux chaises musicales en victimisant les entreprises françaises, puisque les difficultés du groupe seront considérées au niveau national (donc le groupe met l’entreprise français en difficulté, transfère bénéfices et activités sur ses autres entreprises, et voilà de la casse facile et à bon marché … merci Monsieur Macron !)

La France Insoumise est pour le contrôle des travailleurs dans l’entreprise. Dans son programme L’Avenir en commun, elle propose les choses suivantes : “Accorder un droit de veto suspensif aux comités d’entreprise sur les plans de licenciements, réformer les tribunaux de commerce et les procédures de redressement et liquidation d’entreprise pour donner plus de pouvoirs aux salariés et à leurs représentants, refondre la procédure judiciaire de contestation des licenciements économiques pour qu’ils ne puissent être effectifs avant épuisement des recours.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.