Stopper la politique anti-cômeurs

Plus de 150 personnes s’étaient réunies pour la manifestation des privés d’emploi, pour dire stop à la politique anti-chômeurs menée par les gouvernements de ce pays depuis des années, et qui s’est brutalement accentuée sous la présidence de Macron.

Les Insoumis y étaient bien évidemment présents. Solidaires de l’action syndicale, ils y étaient porteurs des propositions de L’Avenir en commun

  • Assurer la continuité des droits personnels hors du contrat de travail (droit à la formation, ancienneté, etc.)
  • Garantir la continuité du revenu en cas de perte d'emploi ou de retrait d'activité, dans le cadre d'une Sécurité sociale professionnelle
  • Établir le droit opposable à l'emploi en faisant de l'État l'employeur en dernier ressort : en cas de chômage de longue durée, l'État doit proposer un emploi au chômeur en lien avec sa qualification, sur une mission d'intérêt général. L'indemnisation par l'allocation chômage se poursuit jusqu'à ce qu'un tel emploi soit proposé par l'État
  • Refonder le service public de l'emploi en identifiant clairement chacune des missions (conseil et accompagnement ; indemnisation ; orientation et formation professionnelle)

Adrien Quatennens : Le chômage tue !

Le 5 novembre 2019, Adrien Quatennens interrogeait la ministre du travail, Muriel Pénicaud, lors de la séance des questions au gouvernement sur la réforme de l’Assurance-chômage entrée en vigueur le 1er novembre 2019.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.