#TouchePasAmonLac : NON à la contamination Nucléaire du « Lac du Der » et de la Seine !

Un projet de Laverie et stockage de matériaux issus de l’industrie nucléaire est en train de voir le jour juste en amont du lac du Der, à 2h de Paris. Ce lac est une retenue d’eau permettant de contenir le débit de la marne et éviter à Paris de subir une nouvelle crue centenale.

Construit en 1974 après avoir englouti 3 villages, la Nature y a finalement repris ses droits . Des millions de visiteurs viennent chaque année profier de ce spectacle et des grandes migrations. Stoppons ce projet écocide qui porte un risque de contamination du Lac, de la Marne et de la Seine ! 

La pétition

Contexte

Après une enquête publique bâclée et incohérente, malgré 87% d’opinions négatives, l’arrêté préfectoral n°52-2020-06-051 du 8 juin 2020 a autorisé l’installation de la première unité de blanchissage et de stockage de matériaux destinés au secteur nucléaire en dehors du périmètre d’une centrale nucléaire.

La multinationale américaine UNITECH Services SAS – bien connue du monde judiciaire pour ses exploits environnementaux – va donc s’installer sur les bords de la rivière marne dont l’essentiel du débit est régulé par le plus important des grands Lacs de Seine.

 

Impact/conséquences

Les effluents seront rejetés de manière massive dans la Marne à quelques dizaines de kilomètres des sources de la Marne. Composés d’uranium 238, de plutonium 244, de cobalt, de chlorure et surtout de phosphore (responsable de la prolifération des algues et des cyanobactéries) lesdits rejets conduiront à interdire toutes activités de loisirs, de baignade mais encore de pêche, dans les plans d’eau concernés.

La nature des rejets des cheminées de l’atelier de décontamination (mercure, plomb, arsenic, etc.), les fragilités du sous-sol, la faiblesse du débit de la rivière au point de rejet et les risques de sédimentation subséquents sont autant d’éléments qui conduiront à des dommages environnementaux irreversibles. Aujourd’hui destiné à réguler le cours de la rivière marne et éviter la crue centenale de la seine, le second plus grand bassin de rétention de l’Union européenne pourrait devenir demain, dans le contexte du réchauffement climatique, un réservoir d’eau douce et d’irrigation des cultures situé à moins de 2h de Paris.

 

Ce que l’on demande 

 La réalisation d’une expertise sur la fiabilité des données produites par UNITECH et sur la configuration de la rivière en point de rejet des eaux usées.

La prise en compte par les services de l’État des réserves et les objections émises par l’autorité environnementale (MRAe) et l’agence régionale de santé (ARS), mais restées sans réponse.

 La modification du procédé d’exploitation de la laverie basé uniquement sur la technique  la moins onéreuse et, à défaut de se prémunir des risques environnementaux irreversibles : son abandon.

 

Actions, appel à Signature

– Distribution de flyers samedi 29 et dimanche 30 (14h-16h), plages du Lac du der, port de Giffaumont. Lieux et horaires de rdv précis à retrouver sur la page facebook du “Collectif contre Unitech”

– envoi de courrier à tous les élus du canton de Sermaize les bains (51) et à tous les maires des Communes bordant la Marne jusque Maison Alfort.

– sollicitation de certains médias sociaux et politiques nationaux une fois la réalisation d’un court clip vidéo  pour faire comprendre les relations entre la marne, le lac, la seine et le risques induits de la blanchisserie nucléaire.

– Action collective en Justice pour stopper le projet

Clic sur li'mage pour signer sur la page de la pétition

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.