L'Aube Insoumise

Militaires factieux : une alerte pour notre république !

Après la une d’un grand ami d’Emmanuel Macron appelant à l’insurrection,Valeurs Actuelles, que la bienveillance de l’oligarchie laisse prospérer à son aise, a remis le couvert en publiant une lettre signée d’une vingtaine de généraux à la retraite et d’un millier de militaires appelant le pouvoir à se battre contre les dangers qui menaceraient la France (devinez lesquels !), si l’on ne veut pas que se produise “”une intervention de nos camarades d’active dans une mission périlleuse (…) de sauvegarde de nos compatriotes sur le territoire national“. En clair, c’est un appel de l’extrême-droite au putsch.

Marine Le Pen l’a bien compris, en appelant à rallier ces généraux félons deux jours plus tard.

Quatre jours plus tard, la bande à Emmanuel n’avait toujours rien dit… 

La réaction de la France Insoumise

D’abord, Muriel Ressiguier, députée de la deuxième circonscription de l’Hérault, fait paraître un communiqué pour fustiger ce texte, dénoncer le silence coupable d’une grande partie de la presse et de la classe politique, et appeler l’Elysée à sortir de son silence.

Le lundi 26 avril 2021, Jean-Luc Mélenchon tenait une conférence de presse en direct pour réagir à la publication par le journal Valeurs actuelles d’un texte signé par 20 généraux à la retraite. Il a dénoncé cette menace dirigée contre la forme républicaine de l’État et cet appel à la sédition des militaires. Il a également souligné que le texte empruntait très largement le vocabulaire de l’extrême droite. 

Le candidat à l’élection présidentielle de 2022 a rappelé que Marine Le Pen avait soutenu cette tribune publiée dans Valeurs Actuelles alors qu’elle rentre en contradiction avec la loi. Il a évoqué la Une du même journal, Valeurs actuelles, publié quelques jours plus tard, avec un appel ouvert de Philippe de Villiers à l’insurrection.

Jean-Luc Mélenchon a dénoncé l’absence de réaction d’Emmanuel Macron mais aussi de ses ministres alors que des intentions factieuses et criminelles sont publiées dans le journal d’extrême droite. Il a indiqué qu’en vertu de l’article 40 du Code de procédure pénal au titre de l’article 413-3 du Code pénal, le ministre de la Justice Éric Dupont-Moretti ou la ministre des Armées, madame Parly aurait dû saisir le Procureur de la République notamment pour provocation à la désobéissance des militaires ou des assujettis affectés à toute forme du service national.

Jean-Luc Mélenchon a annoncé saisir avec l’intergroupe parlementaire La France insoumise le procureur sur ces motifs. Il a appelé à des sanctions contre les auteurs de cette tribune tout en appelant à ne pas confondre une poignée de factieux avec l’armée républicaine. Pour finir, il a renouvelé son appel à organiser une marche des libertés en France pour défendre les valeurs républicaines communes de la Patrie. 

Lire l’article de Daniel Schneidermann : Un rêve de putsch

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

aubeinsoumise@gmail.com
%d blogueurs aiment cette page :