L'Aube Insoumise

C’est pas moi, maîtresse…

C’est sans doute ce qu’il y a de plus rafraichissant dans le débat qui déchire la gauche du Grand-Est, c’est son côté puéril… A force de ne pas vouloir grandir, peut-on s’étonner de se retrouver dans les mêmes situations ?

Allusion, les anciens l’auront compris, au revirement sans prévenir d’EELV d’abandonner la barque de l’unité en 2015 avec le Front de Gauche, avec les brillants résultats que l’on sait !

A la lecture des deux communiqués suivants, la presse locale peut se faire plaisir : ainsi F3 Grand-Est peut -il titrer “La gauche en ordre de bataille pour perdre les élections !”

La lecture des communiqués  est édifiante : on y parle sondages, on y parle places, on y parle répartition… Histoire de ne pas alourdir le texte, on a évité de parler programme… Merci !

A moins qu’il n’y ait rien eu à dire sur les différences qui n’existent pas entre deux moutures consensuelles de langue de bois…

Nous, à la FI qui tient à la FI et à l’insurrection citoyenne, on en a un autre, d’appel,  à vous proposer : celui du 5 décembre, dans lequel nous appelons clairement à nous débarrasser du système productiviste et capitaliste qui mène notre région à sa perte… Mais nos fins négociateurs ont préféré faire l’impasse sur ce qui aurait pu être déplacé dans les salons de l’oligarchie militante…

Le comble de la tambouille est sans doute dans l’allusion très fine aux élections municipales à Strasbourg ou à Nancy, où l’union de la gauche s’est faite… sans la France Insoumise ! On sent là une réelle volonté de dialogue…

Et en effet, puisqu’on a perdu deux mois à des négociations inutiles car condamnées d’avance par les égos et les dynamiques partisanes des principaux acteurs, et cela des deux côtés, pourquoi ne pas s’entêter dans cette mécanique qui ne marche pas ? Avec un peu de continuité historique, on aura deux listes à moins de 10 %, et les castors du vote utile pourront s’en donner à coeur joie !

Franchement, pour ces élections régionales, les jeux sont faits… Comment oser se gargariser  de sondages “satisfaisants”, alors qu’on évoque même pas le problème de l’abstention : quelle crédibilité ont des initiatives qui rassemblent, respectivement, sur leurs pages Facebook environ 1100 personnes pour l’Appel Inédit… et 93 pour le Pacte Grand-Est

Tiens, puisque ces pages sont celles de la FI, on vous informe qu’on ne sait par contre pas combien de signataires il y a de l’appel du 5 décembre : le compteur est bloqué à 868 signatures, au 6 mars ! On peut savoir pourquoi ?

En fin de compte, pour une fois la presse réflète fidèlement la situation : la gauche est en ordre de bataille pour perdre les élections… avec encore une fois la toujours même victime collatérale ! Le peuple ! 

Lui, aura-t-il la mémoire courte en 2022 ?

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

aubeinsoumise@gmail.com
%d blogueurs aiment cette page :