L'Aube Insoumise

Cher comité électoral…

Bon, c’est vrai, Martine et Paul ont toutes nos coordonnées, nous on n’a ni les leurs ni les vôtres (vous savez le fameux RGPD qui fait qu’on ne peut pas être démocrates alors qu’on en a tellement envie ! ). Alors, en vis à vis de ce qu’ils ont osé envoyer, ce que nous leur disons depuis l’annonce officielle de l’Appel inédit, sans avoir été entendus…

Régionales dans le Grand Est : La France insoumise engagée avec l’Appel inédit !

Cher Michel,

La France insoumise se félicite du dépôt mardi 11 mai de la liste de l’Appel inédit pour le Grand Est.

Conduite par Aurélie Filippetti, elle est l’aboutissement d’une construction originale, ouverte aux citoyen·nes, initiée notamment par la députée insoumise Caroline Fiat.

Pour battre la droite et l’extrême droite, l’Appel inédit porte un programme de rupture avec le libéralisme et le productivisme. Il propose notamment des repas issus d’une agriculture biologique et locale dans les cantines des lycées, la gratuité des transports publics régionaux, la création d’un service régional dédié aux transfrontaliers, le soutien aux viticulteurs et agriculteurs engagés dans la transition écologique de leurs exploitations.

L’Appel inédit pour le Grand Est est le point d’appui de celles et de ceux qui souhaitent se retrouver dans la clarté. Loin des tractations d’appareils, il fédère largement les partisan·es de l’alternative : citoyen·nes et élu·es, insoumisFes et membres de Génération·s, Place publique, GRS, GDS, Allons enfants, Les Radicaux de Gauche.

La France insoumise est toute entière mobilisée dans la campagne qui débute. Avec une cinquantaine de candidat·es et trois têtes de liste de section départementale, elle mobilisera toutes ses forces pour faire gagner l’Appel inédit et ouvrir ainsi une issue positive pour les habitant·es du Grand Est.

Martine Billard et Paul Vannier

Conformément au texte de position du Comité de respect des principes, les personnes se revendiquant de La France insoumise engagées sur une autre liste que celles validées par La France insoumise se sont d’elles-mêmes placées hors de notre mouvement. Elles ne peuvent se revendiquer de La France insoumise au risque de s’exposer à des poursuites judiciaires.

Régionales dans le Grand Est : L’Aube insoumise ne cautionne pas l’Appel inédit

Chers Martine et Paul,

Les Insoumis-e-s de l’Aube sont consternés par le dépôt de la liste de l’Appel Inédit pour le Grand-Est.

Portée par une volée d’anciens notables socialistes, elle est l’aboutissement d’une tambouille entre copains et coquins, avec le concours sournois de la députée insoumise Caroline Fiat.

En surfant comme Macron et consorts sur le fantasme de l’extrême-droite, l’Appel inédit aligne des mesures tiédasses et consensuelles d’une gauche de gestion engluée dans les fantasmes de la construction européenne. Il propose notamment de perpétuer le démantèlement de la République en maintenant les grandes régions, de réindustrialiser avec ceux qui ont mis nos usines en friche, de rendre le train gratuit après l’avoir privatisé.

L’Appel Inédit pour le Grand-Est est le point d’appui de celles et ceux qui souhaitent faire carrière dans les instances de la monarchie républicaine. Loin des tractations d’appareil, il leur a préféré les négociations secrètes entre individus, et fédère largement des partis qui ont contribué à la défaite de 2017 par l’application de politiques néo-libérales.

L’Aube Insoumise ne se mobilisera pas dans la campagne qui débute. Avec une cinquantaine de prête-noms et trois têtes de section départementale (alors qu’on en avait négocié quatre), la France Insoumise a dévoyé toutes ses forces pour servir de monnaie d’échange aux tractations de la social-démocratie. Elle ne condamnera pas ainsi les habitant-e-s du Grand-Est et de l’Aube au désespoir de l’impasse électorale, et les soutiendra dans leurs luttes de tous les jours et dans les positions courageuses qu’ils seront amenés à prendre face à ces pratiques lamentables !

Michel Bach, Dominique Drot, Josiane Mayor, Alain Moustier, André Smolarz

Conformément aux principes de l’Avenir en Commun et aux principes de la démocratie de consensus, l’Aube Insoumise soutiendra toutes les démarches militantes, électorales et autres, qui contribueront aux luttes indispensables à l’émergence des jours heureux. Elle n’acceptera pas que se revendiquent d’elle des militants parachutés dont la désignation serait une violation de la charte des groupes d’action.

PS à l’adresse des Insoumis-e-s aubois-e-s (et d’ailleurs) : si vous partagez notre obstination à vouloir une France Insoumise démocratique, délivrée des soucis d’appareils, soucieuse dans le Grand-Est de revenir aux sources que représente l’Appel pour une fédération populaire dans le Grand-Est, signez en commentaire !

7 réponses

  1. monsus dit :

    Je signe cette tribune des 2 mains et je souhaite qu elle soit envoyée à chaque député dit insoumis
    Un vrai gâchis décidément il est temps que tous dégagent et que nous ne comptions plus que sur nous-mêmes ! Melenchon rejoint le blablibla qu il dénonce !👎

  2. Lenaic dit :

    Notez que, au delà du boulot qui prend énormément de temps, j’ai arrêté le tractage en solo le soir en rentrant du boulot, j’ai arrêté une certaine implication et même si je ne tape pas sur cette liste, je ne la cautionne pas et ne lui ferais aucune publicité.
    Finalement je vais redevenir abstentionniste.
    A voir 2022 et les présidentielles maintenant mais ce coup (et d’autres en France) me font peur sur la volonté de changer les mœurs institutionnelles en vigueur.

  3. Gilbert dit :

    Une façon de procéder si éloignée de ce qui anime l’Aube Insoumise depuis des années, à savoir le respect de chaque parole portée. C’est cette approche de l’autre qui m’avait convaincu d’un soutien au mouvement en 2017

  4. pierre dit :

    Ce n’est pas digne de notre mouvement qui appelle à plus de démocratie et de clarté.

  5. Balaud dit :

    Merci de votre positionnement, je suis hélas suspendu de lfi

  6. walterbenja dit :

    Finalement, et que c’est dommage, la FI additionne .. et démultiplie ainsi les deux travers : l’opacité d’un fonctionnement type « mouvement » qui sous couvert d’une organisation horizontale entretient le plus grand flou démocratique (le fameux qui fait quoi et d’où tient on sa légitimité si c’est en dehors d’élections, de prises de positions, de débats avec des personnes clairement identifiées?) et la bonne vieille tambouille électorale avec ceux et celles qui sortent du bois (ou plutôt du marigot) et qui ne représentent qu’eux/ qu’elles- mêmes, mais qui ne résistent jamais au doux fumet de l’embrouille et donc du pouvoir.Ce qui pourrait être risible devient ultra grave car cette machinerie infernale va finir de dégoûter les militant.te.s, les vrai.e.s et de tenir les jeunes encore un peu plus éloignés d’enjeux primordiaux..

  7. Reynald Guérin dit :

    Même si les gauches regroupées restent ultra minoritaires dans la Région Grand-Est et donc l’enjeu d’un regroupement devenant nul, le mot d’ordre que je n’ai jamais attendu de quiconque “RÉSISTANCE” continue de vibrer en moi.
    Jean Luc, Adrien, et vous – autres qui représentez le mieux nos aspirations au niveau national, restez dans la sincérité des messages que nous colportons depuis plus de dix ans pour renverser la table.
    Non! le capitalisme n’est pas réformable.
    Non! les libéraux de gauche (ces sociaux-démocrates chrétiens et écologiques) ne seront jamais des “partageux”.
    Et nous, ce qui nous anime, c’est justement le partage.
    Nous voulons une 6ème République! Vous pouvez toujours compter sur nous pour ne pas nous soumettre aux supercheries.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

aubeinsoumise@gmail.com
%d blogueurs aiment cette page :