L'Aube Insoumise

En 2017 déjà…

Dès la campagne de 2017, la position de la France Insoumise sur la vaccination est claire, comme on peut le lire dans cette réponse à la Ligue Nationale Pour la Liberté des Vaccinations : “La vaccination a constitué un progrès important dans l’Histoire, en contribuant à augmenter le contrôle des humains sur leur santé. Si, comme vous l’écrivez, certaines maladies contre lesquelles les Français sont vaccinés ont disparu, on peut penser que c’est une conséquence de la politique de vaccination qui a été mise en place.
En ce sens, la politique de santé publique exige que tous les individus soient soumis aux mêmes règles, pour qu’elle soit efficace, c’est pourquoi l’obligation de vaccination doit être maintenue pour les maladies infectieuses contre lesquelles il n’existe pas d’autres outils de prévention plus efficaces.
Néanmoins, il est nécessaire de retravailler la politique de vaccination française, afin de s’assurer d’une part qu’elle correspond bien à ces exigences de santé publique et non aux intérêts des industries pharmaceutiques, d’autre part qu’elle concerne uniquement les maladies pour lesquelles la vaccination constitue la politique la plus adéquate.”

Il ne faut pas oublier qu’en matières de vaccins, l’autoritarisme macronien a déjà sévi. Las ! les bébés vont à la crèche, pas au bistrot, encore moins au théâtre ou dans les stades de foot… Il n’y avait donc pas grand monde pour lutter contre la mesure pro-laboratoire d’Agnès Buzyn (initiée pas sa prédécesseuse “socialiste” Marisol Touraine) de faire passer de 3 à 11  le nombre de vaccins obligatoires dès le plus jeune âge.

Dans une question écrite le député de la Réunion Jean-Hugues Ratenon interpellait la ministre sur ces vaccins, en insistant sur les risques cancérigènes liés aux adjuvants et en s’appuyant sur l’avis de spécialistes pour qui “le nombre de bébés morts ou handicapés à vie suite à cette nouvelle politique vaccination risque d’être supérieur à celui que ces maladies pourraient entraîner.”

Il demandait donc que des analyses plus approfondies soient réalisées, et qu’en l’attente soit appliqué le principe de précaution.

Même bon sens et volonté de débat dans une tribune parue dans Libération, L’extension de l’obligation vaccinale : ça se discute ! , cosignée par François Ruffin et qui se concluait par ces mots toujours d’actualité : “convaincre plutôt que contraindre, responsabiliser plutôt que forcer. Cela ne sera peut-être pas du goût des lobbys pharmaceutiques ; mais cela sera à coup sûr bénéfique pour la démocratie et, surtout, pour la santé de nos enfants.

1 réponse

  1. Defrance dit :

    Dans cet article, on découvre que dès 2017, la France Insoumise, est alertée par l’autoritarisme macronien en matière de vaccin qui avec la complicité de sa ministre pro laboratoire Agnès Buzin prend la décision de faire passer de 3 à 11 les vaccins obligatoires dès le plus jeune âge. La France Insoumise prônait alors une vigilance accrue concernant la politique vaccinale afin” de s’assurer …qu’elle correspond bien à des exigences de santé publique et non aux intérêts des industries pharmaceutiques…”. Mais…de là à imaginer cette perversion d’un pouvoir ,soumis aux groupes de pression, qui transforme la santé de ses concitoyens en une marchandise, pire qui l’utilise comme prétexte à un contrôle social permanent, privant les citoyens des libertés et droits fondamentaux. Cà n’est plus tolérable de laisser s’installer cette déliquescence de notre démocratie : là il s’agit des droits fondamentaux de nos enfants qui,pas ou très peu concernés par la maladie COVID 19, doivent se soumettre à cette technique vaccinale expérimentale, (quid des effets secondaires à court, moyen et long terme), pour pouvoir avoir accès à l’Education, la Culture , le Sport , en résumé continuer à Vivre. La France Insoumise ne doit pas se laisser confisquer cette lutte, qui est le Sujet de société actuel, et qui est vraiment le préambule de “notre Avenir en Commun “.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

aubeinsoumise@gmail.com
%d blogueurs aiment cette page :