L'Aube Insoumise

Homicide sur une assistante sociale à Virey sous Bar

Bien que ce blog soit celui d’une expression politique clairement identifiée, elle est aussi incontestablement humaniste et c’est la raison pour laquelle nous tenons à rendre hommage à Madame Audrey Adam et à adresser à ses proches toute l’assurance de notre soutien et de notre sympathie dans cette épreuve.

Ce drame a fait l’objet d’une dépêche de l’AFP et, hormis dans la presse locale et sur FR3 Grand Est, il n’a pas retenu l’attention de la plupart des médias nationaux, comme s’il ne s’agissait que d’un banal fait divers. Sur son post Facebook,Yves Faucoup condamne cette invisibilité des travailleurs sociaux, comme si cacher le nécessaire combat contre la misère était la solution ! Voici ce qu’il écrit :

« Assistante sociale abattue : Il est à peu près certain que le gouvernement et le chef de l’État ne verront pas la nécessité d’une cérémonie nationale en hommage ou minute de silence à cette professionnelle exécutée dans l’exercice de sa mission. Comme ce ne fut pas le cas pour Jacques Gasztowtt, éducateur spécialisé du Service Social de Protection de l’Enfance de Nantes, tué lors d’une visite médiatisée par le père d’une enfant, ni pour Marina Fuseau, éducatrice spécialisée, tuée de plusieurs coups de couteau dans un foyer éducatif de Poitiers, ni pour Morgane Nauwelaers, psychologue à Annecy, tuée par l’homme qu’elle soupçonnait d’inceste dans un signalement, ni pour Cyril Pierreval, chef de service d’un CADA, tué par un pensionnaire le 19 février dernier à Pau. »

Dans la période trouble que nous traversons, les travailleuses et les travailleurs sont de plus en plus invisibilisés alors que ce sont elles et eux les véritables créateurs et créatrices de richesses, qu’elles soient financières ou sociales et tout bonnement humaines. Ce sont elles et eux qui font ruisseler le produit de leur souffrance au travail vers les fonds actionnariaux situés au delà de nos lignes frontalières tout en sachant parfaitement que c’est en pure perte.

Travailler dans les services sociaux est un métier et souvent un choix courageux, l’affirmation d’une vocation plus que celle d’une ambition matérialiste, animée par l’idée que ce qui doit ruisseler entre les membres de la société est l’entraide et la solidarité… bien plus que l’argent !

Respect donc à Audrey Adam et à toutes celles et tous ceux qui font taire leurs souffrances et ne comptent pas leur temps dans les hôpitaux, dans les écoles, les collèges, les lycées, les Ehpad, les hypermarchés, les plateformes logistiques…

“On n’a pas été oubliés, on a été exclus”

C’est le constat amer que fait Baptiste, syndiqué CGT, lors de la manifestation de ce secteur professionnel : « Avec ce nouveau vrai-faux confinement, on est encore envoyé en première ligne, comme si de rien n’était, avec aucun moyen supplémentaire, et toujours pas de reconnaissance salariale » Il est membre du collectif Assemblée générale travailleurs sociaux en lutte de Grenoble.

En effet, la situation de précarité, qui amène à des drames comme celui de Virey-sous-Bar, amène les travailleurs du secteur à se mobiliser. Trois jours de grève : du jamais-vu, depuis des années, dans le secteur éclaté du social et du médico-social.

Rendre hommage à Audrey Adam, c’est aussi soutenir les luttes de ces femmes et de ces hommes qui luttent pour leur dignité et ne veulent pas perdre leur vie à la gagner, formule en ce cas douloureusement tragique…

Ce sera le combat de l’Aube Insoumise, avec toutes celles et ceux qui se mobilisent.

Pour davantage de précisions sur ce qui touche les travailleurs.ses sociaux, nous vous invitons à consulter les publications récentes qui font suite au décès tragique d’Audrey Adam.

Blog de Didier Dubasque

Blog Médiapart de Yves Faucoup

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

aubeinsoumise@gmail.com
%d blogueurs aiment cette page :