L'Aube Insoumise

La France insoumise condamne l’invasion militaire de l’Ukraine avec la plus grande fermeté

Communiqué de La France insoumise 

L’invasion militaire de l’Ukraine par la Russie est un acte de guerre extrêmement grave que nous condamnons avec la plus grande fermeté.

C’est une violation inacceptable des principes du droit international dont Vladimir Poutine porte la responsabilité et qui fait peser le risque d’une guerre généralisée sur le continent.

À cette heure, nos pensées vont vers les populations civiles prises au piège et qui vivent dans la peur. L’urgence est à agir pour les protéger et exiger un cessez le feu immédiat et le retrait des troupes russes. La France doit porter cette exigence devant l’ONU.

C’est la condition pour la reprise du dialogue que nous appelons de nos vœux au sein de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe qui est le cadre adapté et légitime pour résoudre cette grave crise. La France doit tout mettre en œuvre pour la désescalade et le retour à la paix.

La France insoumise soutient les initiatives et les rassemblements organisés en France en solidarité avec les populations victimes et pour la défense de la paix.

JLM : je condamne l’attaque de Poutine

Le jeudi 24 février, Jean-Luc Mélenchon était l’invité de l’émission spéciale Ukraine sur France 2.

Il a rappelé que depuis 2014, il avait lancé l’alerte sur le fait que les Russes n’accepteraient jamais que l’OTAN s’étendent jusqu’à leurs frontières. Il a dénoncé la mise en place, du fait de l’action militaire des Russes, d’un rapport de force pur et simple. Mais il a aussi rappelé

Le candidat de l’Union populaire à l’élection présidentielle a expliqué qu’il fallait que la France défende des objectifs clairs et simples en Ukraine : cessez-le-feu, retrait des troupes russes et discussion sur la sécurité en Europe dans le cadre de l’OSCE. Il a rappelé que l’OTAN avait son rôle dans l’augmentation des tensions.

Jean-Luc Mélenchon a rappelé qu’il n’avait jamais soutenu Poutine, contrairement à ce qu’affirme sur le sujet une petite musique politique et médiatique. Il a dit que dès que quelqu’un s’oppose à un raisonnement qui semble évident en matière de politique internationale, il est immédiatement traité en agent de l’ennemi. Il a réaffirmé avec vigueur qu’il ne soutient jamais quelqu’un qui franchit une frontière par la force.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

aubeinsoumise@gmail.com
%d blogueurs aiment cette page :