L’Assemblée vote la précarisation des CDD

Poursuivre le détricotage du code du travail.

C’est ce que propose le projet de loi « portant diverses dispositions urgentes face à l’épidémie de Covid-19 » et qu’a voté l’Assemblée le 15 mai. En fait, le gouvernement change tout simplement les règles de reconduction des CDD et des contrats précaires sous prétexte d’urgence sanitaire. Cette décision s’appliquera jusqu’à la fin 2020 mais ses adversaires craignent qu’elle ne s’inscrive dans la durée.

Sous prétexte d’urgence sanitaire donc, le gouvernement a fait voter la possibilité pour les employeurs de déroger aux règles de reconduction des CDD jusqu’à la fin 2020. Un coup supplémentaire contre le code du travail déjà largement affaibli par l’exécutif.

Lire la suite sur Médiapart

Un texte « fourre-tout »

C’est en ces termes que Sandra Cerqueira analysait le texte sur Public Sénat il y a 3 jours, le 12 mai.

Le monde d’après nous attend  de pieds fermes camarades !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.