L'Aube Insoumise

Le doigt dans l’engrenage

Ainsi donc le comité électoral national, dans le cadre de la préparation des élections législatives, a-t-il donné son aval à la tenue de l’assemblée commune aux trois circonscription organisée sans aucune concertation par les animateur-trice-s des GA de Romilly et de Saint-Julien. 

On est déjà étonnés d’un horaire (17 heures 30) confortablement douillet pour les retraités et quelques bienheureux… 17 heures 30, c’est avant la fermeture des magasins, des usines, et c’est une journée de congé à poser pour les salariés de la campagne qui peuvent avoir jusqu’à 70 km à faire pour s’y rendre !

Mais le pire n’est pas là ! Après bien des mails et des SMS sans réponse, on a enfin arraché par un biais détourné la confirmation que l’accès à la réunion était conditionné à la présentation du pass sanitaire ! C’est là une faute politique majeure…

En effet, au-delà du fond, cette assemblée organisée sans concertation raye d’un trait de plume les débats et les mobilisations menées par des camarades Insoumis-e-s de longue date  dans le département, et qui ont essayé d’éviter encore une fois à la gauche de disparaître des mobilisations populaires.

En outre, c’est une position qui va à l’encontre exacte de ce qu’ont défendu les députés Insoumis-e-s dans l’hémicycle. Il y a quand même de quoi s’étonner que l’on prépare les élections législatives du mouvement en appliquant le contraire des exigences publiques de nos députés.

Im-passe sanitaire, le gouvernement est dans l'illusion

Ainsi dans cette intervention Ugo Bernalicis revient sur les deux axes de la France Insoumise sur cette question :

  • le pass sanitaire, appliqué d’abord dans les discothèques, contraintes de fermer, est donc bien inefficace ;
  • il est le meilleur moyen pour le gouvernement de faire des économies sur le dos de notre santé commune, en évitant d’investir dans les détecteurs de CO2 et les purificateurs d’air qui devraient équiper de manière systématique nos écoles et autres services publics.

Bientôt le « portefeuille d’identité numérique », un cauchemar totalitaire

Cette inconscience tranquille, pour satisfaire aux beaux schémas tactiques et remplir de petites pastilles jaunes un réseau social qui oublie que c’est, d’abord et avant tout, dans la rue que ça se passe, c’est l’acceptation tacite de l’évolution qui nous mène vers une société dangereusement totalitaire.

Ainsi peut-on lire dans Reporterre un excellent article : Bientôt le portefeuille d’identité numérique, un cauchemar totalitaire. On y découvre que Thierry Breton, ancien PDG du groupe Thalès, et maintenant commissaire européen au Marché Intérieur, a acté pour la commission européenne la création d’un Digital Indentity Wallet pour tous les Européens. C’est le nom du produit inventé par le même groupe Thalès ! Un Digital Identity Wallet, ou, en français,  un « portefeuille d’identité numérique », c’est-à-dire une sorte de passe sanitaire étendu à toutes les démarches de la vie quotidienne, assorti d’un dispositif de reconnaissance biométrique pour empêcher la fraude. 

L'insoumission est une cohérence !

Contre ce projet de société numérique inhumain, les Insoumis-e-s du département sont monté-e-s au créneau dès les premières attaques. Ça a été le sens du mouvement anti-Linky qu’ils ont animé sur tout le département, en organisant des réunions et en prêtant une assistance concrète aux consommateurs inquiets !

C’est aussi la raison fondamentale de leur mobilisation contre le pass sanitaire cet été, comme nous l’avons transcrit plusieurs fois dans le blog… Mobilisation, de fait, contre une “société du contrôle permanent”, selon les mots de Jean-Luc Mélenchon.

Beaucoup de liberté pour un peu de confort ?

On a d’autant plus de peine à comprendre cette exigence du pass sanitaire demain soir que, suite à une levée légitime de bouclier, le ministre de l’Intérieur avait été obligé de signaler, dans un courrier adressé aux présidents des principaux partis politiques et aux présidents des groupes au parlement, que le pass sanitaire n’était pas exigible lors des réunions politiques, en conformité avec une décision du Conseil Constitutionnel du 31 mai… Nos organisateurs n’auraient-ils pas le téléphone de Méluche ?

Alors est-ce parce qu’il fait un peu frais ? qu’on a besoin de moelleux fauteuils ? qu’il faut vérifier les listes par internet parce qu’on ne connaît plus les militants sur le terrain  ? On ne sait pas trop…

Mais par contre on sait que, dans de telles conditions, cette assemblée est une mascarade et une débâcle éthique pour l’Insoumission dans notre département.

1 réponse

  1. DEFRANCE Viviane dit :

    Pour moi l’insoumission est avant tout un état d’esprit, se soumettre à l’obligation du passe qui n’a rien de sanitaire serait une malhonnêteté intellectuelle, à fortiori, pour participer à une réunion de la France Insoumise. C’est parce que j’adhère au programme de l’union populaire de l’Avenir en commun que je veux pouvoir continuer au sein du mouvement à garder mon esprit critique et ne pas comme on dit :”avoir les doigts sur la couture du pantalon”, c’est ce que j’ai pu faire jusqu’à présent localement et j’en remercie mes camarades. Ecouter et prendre en compte plutôt que convaincre, créer du lien, ne pas chercher à faire rentrer les problèmes dans les solutions du programme, mais à l’inverse adapter, faire évoluer le programme en fonction des problèmes rencontrés en un mot :Respect de l’autre, seraient pour moi une des clefs de la restauration de la confiance des citoyens.J’ai grand espoir dans le séjour de Jean Luc Mélenchon en Guadeloupe : nous avons beaucoup à apprendre de nos compatriotes qui sont des orfèvres en matière de respect, écoute de la population, et union des luttes, résistance.
    Pour moi au niveau des “grades” insoumis je ne sais plus où je suis classée, une fois je ne suis plus référente de groupe, la fois suivante, je dois répondre par oui ou non pour la mobilisation pour les migrants (pour info je fais partie du comité de vigilance initié par le MRAP). Un point positif, j’ai eu l’agréable surprise de voir fleurir les portraits de JLM sur les panneaux de ma petite ville, un grand merci çà fait plaisir plutôt que de subir les portraits de Zemmour.

    Viviane

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

aubeinsoumise@gmail.com
%d blogueurs aiment cette page :