L'Aube Insoumise

L’Union existe… c’est l’union populaire !

Je dédie cet article à notre camarade Jean-Marc, scandaleusement radié de la plate-forme du mouvement parce que le national, encore une fois, a accepté, sans autre forme de procès, des accusations calomnieuses à l’encontre de certains militants… et pour en satisfaire d’autres peut-être !

Jean-Marc, c’est les débuts du Parti de Gauche dans l’Aube. Il a milité pour la création et le développement du Front de Gauche avec beaucoup d’entre nous. Dès les premiers instants de la France Insoumise, il a été là, et n’a pas ménagé sa peine pour faire avancer les propositions de l’écosocialisme, en collant, en tractant, en contribuant, en discutant…

Il est un de ces ponts essentiels qui empêchent de se réfugier dans la critique de l’autre pour ne pas affronter ses propres faiblesses.

Parce que je suis Insoumis, je reste à ses côtés… n’en déplaise aux apparatchiks de tous poils. Il a été atteint, comme il le dit, dans ses valeurs éthiques. Alors un sursaut, camarades ! N’oublions jamais que l’encombrant, dans la morale, c’est que c’est toujours la morale des autres !

Nous étions 100 000 et le soleil ! Une marche joyeuse, dynamique, animée de toutes sortes de discussions, de chansons, de danses…

On y voyait s’exprimer, sous forme de slogans, d’affiches, de pancartes, de danses tout un florilège de revendications et de propositions pour un monde nouveau.

Et pour construire ce monde nouveau, des livres, des tracts, des affiches, des invitations à discuter, à analyser et à débattre, par des groupes nombreux, souvent critiques, toujours passionnants.

Pour celles et ceux qui n’ont pas pu s’y joindre, une petite promenade en images.

Et pour finir, une toute petite vidéo, de lutte et d’inventivité…

6 réponses

  1. irapatou dit :

    Je suis très choquée par l’exclusion de notre camarade Jean-Marc, sans qu’il n’ait eu un seul moment de discussion avec le national. Jean-Marc n’a JAMAIS fait la campagne de Roussel. Il a suffi d’une accusation mensongère (on sait très bien de qui elle provient !) et haineuse pour qu’un militant de valeur soit effacé d’un trait de plume. La délation fait-elle partie des valeurs de la FI ? Jean-Marc, militant à St Julien, faisait-il de l’ombre à une certaine personne ? Je veux penser que la situation catastrophique de la FI dans l’Aube n’est dû qu’à des arrivistes entourés d’inconscients.
    Quand une personne assoiffée de pouvoir fait table rase de tout notre travail depuis 10 ans, prend seule toutes les décisions (meeting, candidats), on doit se poser des questions.. Et quels dégâts !!! Les relations avec les autres orgas, jusque là apaisées, sont devenues un vrai champ de bataille. Ca suffit !!! Il est temps que le national prenne ses responsabilités.

  2. André dit :

    Je m’associe totalement à tout ce qui contribuera à soutenir et à réhabiliter Jean-Marc.

    Le procédé et l’attitude de certains-es militants-es aubois sont totalement indignes de notre mouvement, de nos engagements, qui ne remontent pas seulement à 2017, de notre programme et du fond, riche de multiples nuances, de notre vision politique.

    Ces agissements de délation et de division du mouvement aubois témoignent d’une totale inconséquence politique qui risque d’engendrer de gros dégâts dans le département et de détruire tout le travail d’union et de construction que nous avons accompli sereinement et dans le respect de chacune et chacun jusqu’en 2017.

    J’apporte donc mon soutien total et sans équivoque à Jean-Marc

    Ne lâchons rien face aux saboteurs du mouvement !

  3. Al Gorefi dit :

    Et bien ça c’était une belle marche pour la 6e, joyeuse, diverse, pleine d’inventivité, de différences, bref fraternelle. Toutes ces choses qui devraient être évidentes pour tous les militants de l’Union Populaire … Dommage d’apprendre que comme dans tous les collectifs humains, il y a toujours des égoïstes quelque part en embuscade. Comme quoi les lendemains qui chantent c’est pas automatique ! La paix est une construction humaine. Tachons d’y travailler inlassablement. Que ceux qui font erreur a ton sujet Jean-Marc comprennent l’unité de l’insoumission. Ils se trompent d’adversaire, les ennemis de l’intérieur c’est pas chez nous. Tout mon soutien camarade et bien que tu ne sois pas pas communiste, je t’appelle “camarade”. Car même si tu l’étais communiste, ce qui n’est pas le cas, même si tu soutenais Roussel ce qui est encore moins probable pour qui te connait, tu resterais toujours un camarade comme bien d’autres au PCF qui étaient dans le “commun combat” à nos côtés depuis 2012. Le respect mutuel doit nous faire devoir à nous qui aspirons à cette République d’harmonie entre les hommes et avec la nature. Sinon “tu t’exclus de toi-même du mouvement” ! (dédicace au passage aux vieux écolos qui ont la réf)

  4. Lorenzo Vitale dit :

    Vitale Lorenzo

    22:27 (il y a 15 minutes)

    À ai-infos
    Je pense qu’il s’agit bien de Jean Marc Weilling ? Je ne connais pas le fond de l’histoire puisque comme vous le savez, je me suis tenu en retrait de ces élections, pour les désaccords que j’ai déjà eu l’occasion d’exprimer …Même si je voterai pour le représentant de l’Union Populaire. Et vous n’êtes pas très loquaces dans vos commentaires… Mais je m’imagine assez bien de quoi il s’agit ! J’ai toujours apprécié Jean Marc pour son engagement sincère, désintéressé, sa générosité et son ouverture d’esprit. Il a évidemment tout mon soutien également ! Je me suis évertué à vous expliquer, il n’y a pas si longtemps, qu’à la France Insoumise, nous n’avions pas un fonctionnement démocratique ! J’ai bien peur de comprendre que vous en avez là, un cruel exemple !…
    Bien a vous toutes et tous,
    Lorenzo Vitale
    Vitale Lorenzo

    22:38 (il y a 4 minutes)

    À ai-infos
    …Ce n’est qu’un début ! … Continuons le combat ! Comme nous le clamions déjà en ce beau mois de Mai 1968 ! …
    Ou alors : Il n’est pas de sauveur suprême, ni dieu, ni César, ni tribun. Producteurs sauvons nous nous mêmes, décrétons le salut commun ! Etc…etc…
    L’histoire ne se répète pas, elle bégaie ! (ça ne vous rappelle pas quelqu’un ?…)

    Lorenzo Vitale

  5. walterbenja dit :

    Bonjour tout le monde

    Et bien , nous y voilà ! La France insoumise de Saint Julien c’est retour vers le futur ! En marche pour les purges staliniennes ! Et je me demande si dans un bureau aveugle au fond d’un couloir sombre on ne s’est pas déjà activé à découper la tête de Jean Marc sur des photos comme au bon vieux temps.
    Trêve de plaisanteries (et pas tant que ça malheureusement je pense) ; j’apporte bien sûr mon soutien entier à Jean Marc qui est un vrai militant, engagé vraiment et cela depuis tant d’années. Et on sait tous ce que cela coûte, ce que cela pèse cet engagement qui articule notre vie. Je n’en écris pas davantage parce que je refuse d’apporter des exemples, des arguments et ainsi d’alimenter cette machine nauséabonde, comme si on devait défendre ce camarade. Se voir « effacer » ainsi, d’un trait de plume presque léger, c’est ahurissant.
    Et ce qui est d’autant plus intolérable c’est que ces derniers jours on passe du temps à réfléchir là dessus ; on écrit, parce que l’on n’a pas le choix, parce qu’il nous est impossible de nous taire, heureusement. Sur la colline, on agite nos bras, on fait des grands signes, des moulinets, on envoie des signaux de fumée aux grands chefs et rien ne se passe. Silence! Des inconnus (pour moi ce sont des inconnus dans tous les sens du terme) font leur cuisine et ce qui est grave GRAVE c’est que tout cela éloigne les gens de l’engagement, dévore l’énergie. A la fin du meeting de la semaine dernière , aucune proposition de se retrouver, de mener des actions. On chante sagement la Marseillaise et on rentre chez nous. Et pourtant les deux jeunes députés avaient mis une belle énergie dans leurs interventions.
    En 2017, je me souviens d’un vrai élan, d’un dynamisme, d’une super organisation.

    Cela repose le problème tant de fois abordé de ces fameux groupes qui fonctionnent en autonomie (autarcie plutôt en l’occurence), n’ont pas de légitimité, mais qui sont visiblement capables de faire actionner le couperet par les instances nationales. Merveilleux dysfonctionnement qui permet de faire à peu près ce que l’on veut finalement… en ne répondant à rien, en ne répondant de rien.

    Virginie Despentes avait dit «  on se lève et on se casse ». J’ai envie de dire aujourd’hui : déjà : on se lève, on fait front, parce que l’urgence nationale nous prend à la gorge, ne nous laisse ni choix, ni temps. Mais ensuite pour éviter que tout le monde «  se casse » virtuellement ou « pour de vrai » il va falloir, je le crains, organiser la résistance !
    J’habite à 50 km Troyes et suis un peu loin de tout ça… Alors bravo à vous toutes et tous qui malgré tout ça avancez, distribuez , collez, parlez. Vraiment .
    Joëlle

  6. Aube insoumise dit :

    A la demande de Reynald, nous publions le commentaire suivant :

    Bonjour,
    Il ne m’est pas simple de prendre “la plume” pour exprimer le fond de mes pensées. Je suis plus un “faiseux” qu’un “parleux”.
    Aussi, je ne veux pas ni affaiblir une dynamique qui s’agglomère autour de l’union populaire, ni rester silencieux face à des actions qui sont contraire à mes idéaux.
    Aussi, je m’engage à remonter mon sentiment au mouvement national sur la façon dont la FI (et donc l’union populaire) est animée sur le département.
    Avec Mireille, Jean Marc et bien d’autres, j’ai été dans les premiers à croire à cette dynamique dès 2010 lorsque s’est créé le Front de Gauche. Si les appellations ont évoluées de Parti de Gauche à l’Union Populaire (en passant par Front de Gauche et la France Insoumise) sous l’impulsion de Jean Luc Mélenchon (et son staff), cela ne fait pas des militants des fans qui idolâtrent “un Messie” quelles que soient ses qualités. Nous sommes tous des êtres responsables en capacité de penser et poser les actes qui correspondent à nos valeurs et non qui répondent SEULEMENT à une consigne, . . . surtout quand ont souhaite la démocratie !
    Jean-Marc comme moi-même et bien d’autres “CAMARADES” aubois sommes plus sur la volonté d’inclure ceux qui nous complètent par la richesse de leurs variantes, qu’exclure des personnes qui se refusent d’être des “clones” (ou des soldats sans réflexion).
    Aussi, je sais que Jean-Marc reste, comme moi et d’autres, proche de Camarades Communistes, ce qui n’en fait pas un “traitre” ou autre néfaste. Avoir des Camarades Communistes n’est pas soutenir le mouvement. Être militant syndical avec des Communistes, c’est aussi partager avec ceux-là les valeurs qui nous animent. Il reste d’ailleurs fidèle aux valeurs qui nous animent et qui ont fait de lui, cet élément hyper positif dans la dynamique locale d’une gauche de rupture.
    Quand à la raison de sa sanction, je me permet de douter de la sincérité de l’auteur. Lors des élections européennes, j’ai été moi-même accusé par celle-là même qui l’incrimine, de malveillance envers notre cause lorsque je collais. Incontestablement, nous n’avons pas les mêmes notions “du bien faire”.
    Quand j’étais seul concerné, je m’effaçais. Un Camarade (et quel Camarade !) est ciblé par de la malveillance ; ma solidarité ne peut que me mobiliser pour le réhabiliter dans sa dignité. Je saurais interpeller au bon moment “le National”.

    A bientôt !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

aubeinsoumise@gmail.com
%d blogueurs aiment cette page :