L'Aube Insoumise

Mobilisations pour le pouvoir d’achat et l’emploi…

Comme ici à Bar sur Aube, à l’appel des organisations syndicales CGT, FO, Solidaires et FSU, plus de 500 manifestants sur le département pour les salaires, les pensions et l’emploi… Il est temps que la parole populaire s’exprime, en ces temps de hausse des produits les plus essentiels à la vie courante, de l’alimentation au carburant pour se rendre au travail.

Manifestation intersyndicale, dont on espère qu’elle préfigure des mobilisations encore plus larges, du peuple tout entier… Rendez-vous le 5 février avec les Gilets Jaunes ?

Apporter des solutions : ce que propose l’Avenir en Commun

Sur les salaires :

ImageMESURE CLÉ : Porter immédiatement le SMIC mensuel à 1 400 euros net

  • Punir sévèrement le non-respect de l’égalité de rémunération entre les femmes et les hommes
  • Créer dans l’entreprise une commission de contrôle salarié sur l’égalité entre les femmes et les hommes
  • Organiser une conférence sociale pour revaloriser en matière de salaires, de conditions de travail et de parcours professionnels les métiers occupés majoritairement par des femmes dans les secteurs du soin, du lien et du contact
  • Revaloriser le traitement des fonctionnaires
  • Fixer un salaire maximal autorisé pour limiter l’écart de 1 à 20 entre le salaire le plus bas et le salaire le plus haut dans une entreprise
  • Interdire les parachutes dorés et les retraites chapeaux
  • Supprimer les stock-options
  • Plafonner les versements de dividendes aux actionnaires en limitant la part des bénéfices qui leur est distribuée à la part versée aux employés
  • Augmenter la représentation des salariés dans les conseils d’administration

Pour une assurance-chômage protectrice

MESURE CLÉ : Refuser la réforme Macron ⇒ indemniser les chômeurs en fonction de leurs derniers salaires grâce à une assurance calculée à partir du premier jour de travail

  • Élargir la médecine du travail aux chômeurs, avec visite obligatoire au-delà de six mois
  • Indemniser les chômeurs dès le premier jour de la fin de contrat
  • Supprimer l’obligation d’accepter une soi-disant « offre raisonnable d’emploi »
  • Cesser la radiation des chômeurs à la première absence à un rendez-vous et en finir avec la logique de radiation au moindre prétexte pour faire baisser artificiellement les chiffres du chômage
  • Rétablir un régime d’assurance-chômage spécifique pour les intermittents de l’emploi et les intérimaires permettant de leur assurer une meilleure couverture chômage entre deux périodes d’emploi

Garantir une retraite digne

MESURE CLÉ : Restaurer le droit à la retraite à 60 ans à taux plein pour 40 annuités de cotisations

  • Porter a minima au niveau du SMIC – revalorisé – toutes les pensions pour une carrière complète, et le minimum vieillesse au niveau du seuil de pauvreté
  • Prendre en compte le revenu de solidarité active (RSA) pour valider des trimestres en vue de la retraite
  • Augmenter de 0,25 point par an durant le quinquennat le taux de cotisation vieillesse et soumettre à cotisation les revenus d’intéressement, de participation, d’épargne salariale, ainsi que les revenus financiers des entreprises
  • Indexer le montant des retraites sur les salaires
  • Interdire au Fonds de réserve pour les retraites d’investir dans des secteurs polluants

L’emploi

C’est une question complexe, de la création d’emplois, qui sera soutenue par une politique de protectionnisme solidaire, par une transformation de l’agriculture, l’investissement dans des technologies nouvelles pour la transformation de notre modèle productiviste en un modèle de sobriété énergétique respectant la règle verte… On y reviendra !

L’intervention de Jean-Luc Mélenchon lors de la manif à Paris

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

aubeinsoumise@gmail.com
%d blogueurs aiment cette page :