L'Aube Insoumise

Vous avez dit inédit ?

Comme c’est inédit ! Voilà un mot que sera revenu souvent dans la campagne des régionales, même bien loin de notre Grand-Est. A preuve cet échange entre Clémence Guetté, secrétaire du groupe LFI à l”Assemblée nationale et tête de liste en Nouvelle Aquitaine, et Philippe Poutou, tous deux membres d’une liste de gauche radicale ” On est là ” !

Inédit inédit…

Pour le coup le mot va bien : il allie l’audace politique (allier LFI et NPA) et à la reconnaissance des éléments de changement hors du cadre politique traditionnel. Loin d’un rassemblement de personnes ou d’un conglomérat de partis, il s’agit de “regrouper les forces militantes pour se battre”, en s’inspirant jusque dans le nom des grandes mobilisations populaires de ces dernières années, en particulier sous la présidence d’Emmanuel Macron.

Pourquoi “On est là” ?

Une liste basée sur les luttes sociales et écologiques, avec des représentants des collectifs qui les animent… Comme le dit Clémence Guetté, “nous, on ne veut pas s’occuper des habitants du territoire, on veut les faire entrer au Conseil Régional pour qu’ils décident par eux-mêmes et on est assez persuadés que c’est comme ça que les meilleures décisions pourront être prises.” Si vous voulez en savoir plus, la présentation rapide des axes du programme :

Ce qui nous distingue, c’est le lien avec les luttes sociales et écologiques.

Philippe Poutou : “Il y a un débat qui est posé !”

Mais cet accord, et c’est l’intérêt de cette vidéo où s’exprime Philippe Poutou, ne s’est pas fait dans le dos des militants, même ceux qui sont en désaccord… Au NPA, il y a débat, Philippe Poutou évoque lui-même le sentiment de trahison de certains de ses camarades. Voici ce qu’il déclare sur la page Facebook du NPA en lutte (pour voir la totalité de la vidéo, c’est ici !)

Il y a un débat, il y aura des bilans !

On aimerait de la FI du Grand-Est la même pratique de transparence…

Car il y a bien des façons, manifestement, d’être inédit… Avoir le courage d’incarner (au sens propre) les espoirs qui sont portés par les luttes de tous les jours dans des hommes et des femmes du peuple au-delà des appartenances de parti, loin des peurs électoralistes convenues, c’est une chose, et oui, il faut le reconnaître, elle est encore trop rare… Mais c’en est une autre que de lancer un appel “inédit”, qui se contente de regrouper des personnalités politiques, et uniquement elles, en vue d’une gestion consensuelle de la région Grand-Est au mépris des aspirations exprimées par les Insoumis-e-s dans l’Appel du 5 décembre, et élaboré dans le secret des états majors, au plus loin des groupes d’action.

Et on aurait donc aimé, dans cette situation difficile où des voix opposées se sont fait entendre, difficilement, que le pilotage des régionales dans notre région se fasse dans cette transparence que nous revendiquons beaucoup mais dont nous sommes bien forcés de constater que nous la trouvons ailleurs que dans les rangs de notre mouvement.

C’est déjà une occasion ratée en termes de clarté et de lisibilité… Mais on ne pourra pas reprocher aux camarades qui se seront engagés dans cette voie d’avoir tout fait, au sein comme en dehors du mouvement, pour porter la voix de la révolution citoyenne….

En attendant, tous nos voeux de réussite anticapitaliste aux camarades… de Nouvelle Aquitaine !

Rem : la vidéo complète de la conférence de presse de la liste “On est là”, c’est ici.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

aubeinsoumise@gmail.com
%d blogueurs aiment cette page :