L'Aube Insoumise

Réhabiliter les fusillés pour l’exemple…

Quand il reste encore, quand il ne reste plus que ça, pour redonner leur dignité aux victimes de la barbarie bourgeoise, nationaliste et capitaliste…

En marge de la commémoration de l’armistice, samedi après-midi, devant le monument aux morts des Noës-près-Troyes, une dizaine de personnes ont répondu à l’appel de l’Union départementale de la Libre pensée de l’Aube, afin de se souvenir des 639 «fusillés pour l’exemple» lors de la Première Guerre mondiale.

Le groupe Union Populaire de Troyes et son agglomération avait appelé à participer à l’appel. La France Insoumise était donc là. Sans doute une cause aussi importante, aussi symbolique de notre aspiration à la justice pour tous, aurait-elle mérité une co-organisation par tous les groupes du département !

Cela d’autant plus que l’espoir se situe maintenant dans une proposition de loi de la France Insoumise.

Ci-dessous l’exposé des motifs et un petit brin d’histoire…

La loi proposée par Bastien Lachaud et le groupe parlementaire de la France Insoumise

En voici l’exposé des motifs sur le blog de Bastien Lachaud :Entre 1914 et 1918, la justice militaire française prononça quelque 2 500 condamnations à mort. Ces hommes, condamnés à mort et fusillés ou exécutés sans jugement, pour le seul crime de n’avoir pas pu ou pas voulu supporter la violence d’un conflit qui broyait par millions les corps et les âmes, sont entrés dans la mémoire collective sous le terme de « fusillés pour l’exemple ».
Dans le contexte d’une guerre marquée par une brutalité extrême des combats, le caractère disproportionné de la peine capitale au regard des motifs de poursuite les plus fréquemment invoqués par la hiérarchie militaire et les conditions juridiques dans lesquelles les sanctions ont été prononcées ont nourri dans l’opinion une demande de réhabilitation des fusillés, depuis l’entre deux-guerres jusqu’à aujourd’hui. Réparer aujourd’hui l’injustice dont ces hommes furent victimes n’est pas satisfaire une revendication rétrospective et anachronique, mais faire droit à une exigence de dignité et de reconnaissance, née au moment même des faits.

Une proposition de loi déposée par le PCF avait été rejetée le 26 mai 2016 à l’Assemblée Nationale (avec la complicité de la majorité “socialiste” de l’époque… ah la gauche au pouvoir !). Le groupe de la France insoumise a donc déposé une loi de réhabilitation de ces hommes. Nous voulons que leurs noms soient inscrits au monuments aux morts.

La proposition de loi de la FI, avec un exposé des motifs plus détaillés, est disponible à la suite de l’article sur le blog de Bastien Lachaud : Pour la réhabilitation des fusillés pour l’exemple.

La bataille d’Eric Viot

Plus de détail dans cet article de TV5 Monde, où Eric Viot, auteur de Fusillés pour l’exemple, documente les recherches qu’il a menées sur le sujet. Cliquez sur l’image ci-dessous pour voir une rapide interview de cet auteur, qui dénonce de nombreux aspects de la justice expéditive menée par un état major qui fut plus de classe que d’union nationale…

Clic sur l’image pour accéder à l’article de TV5 Monde

Nous n’en retiendrons rapidement ici que la frilosité de tous les responsables politiques, depuis Jospin à Macron en passant par Sarkozy et Hollande. Autant la démarche est approuvée par les candidats, autant la frilosité se fait de mise quand on est au pouvoir…

Encore une raison de soutenir le combat de nos députés, et de nous engager fortement pour une victoire qui permettrait au peuple français de tous les combats et de toutes les époques de retrouver sa dignité !

Un secret de famille

Pour conclure, une vidéo trouvée pendant les quelques recherches pour rédiger cet article…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

aubeinsoumise@gmail.com
%d blogueurs aiment cette page :