L'Aube Insoumise

Troyes 3 : “Davantage de social”

C’est le titre de l’article de Benoît Soilly, que l’Est-éclair propose pour présenter les deux candidat-e-s de la FI sur le canton Troyes 3. Nous le reproduisons ci-dessous, avec en regard les propositions de l’Avenir en Commun qui nourrissent le programme des candidat-e-s.

C’est leur première élection. Sophie Cretol, professeur des écoles de 52 ans, et Gaëtan Seffals, professeur d’espagnol au lycée Marie-de-Champagne de 28 ans, se présentent sur le canton de La Chapelle-Saint-Luc (Troyes 3) aux élections départementales. Le binôme porte l’étiquette de La France Insoumise dont il défend les valeurs.

En premier lieu, un accompagnement social renforcé : « Le conseil départemental met en avant son rôle social, mais sur ce canton, il y a encore beaucoup à faire. Nous pensons notamment au manque d’accès aux aides à domicile. Nous, nous souhaitons en faire un vrai service public. »

Gratuité des cantines

 

 

Le duo d’enseignants milite notamment pour la mise en place progressive de la gratuité des cantines scolaires dans les collèges gérés par le conseil départemental « avec la volonté de renforcer encore plus les circuits courts dans notre département agricole et ne pas faire du simple “green washing”  ». Le binôme souhaite également implanter des distributeurs gratuits de protections hygiéniques dans les établissements scolaires aubois.

D’une manière générale, le binôme souhaite mettre l’accent sur l’accompagnement financier des jeunes de moins de 25 ans qui ne disposent pas du RSA.

Les propositions
de l'Avenir en Commun
Instruire mieux et davantage
Pour une agriculture écologique et paysanne
Donner aux jeunes les moyens de leur autonomie

Oxygène, « une soupe de logos »

Pourquoi ne pas s’intégrer dans le rassemblement des forces de gauche et les écologistes baptisé Oxygène qui présente un binôme sur le canton (Haddad-Girardin) ? « À la base, cela aurait pu être une bonne idée de faire l’union mais c’est plutôt une soupe de logos qu’autre chose. Oxygène réunit des gens qui n’ont rien à voir entre eux, qui n’ont pas la même vision. Rassembler pour rassembler, cela n’a pas de sens ».

Quid de la polémique sur la candidature du communiste Pierre-Louis Robin, ami du Républicain Olivier Richard ? « Ce genre de magouille ne nous intéresse pas. Ils se font la guerre entre eux pour avoir la place, un coup à TCM, un coup au Département. Nous, nous voulons simplement porter nos idées. Sur le terrain, nous avons d’ailleurs un bon accueil. Les gens sont plutôt d’accord avec nous mais ils ne se déplacent pas forcément pour voter. Et le Département reste à droite », souligne Gaëtan Seffals.

Le binôme est suppléé par Mireille Seigle-Brouillet, retraitée, et Mohamed Zahouani, ingénieur en sécurité informatique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

aubeinsoumise@gmail.com
%d blogueurs aiment cette page :